Aujourd'hui pour la dernière diffusion de la petite chronique de philosophie, c'est l'anthropologue et philosophe David Le Breton qui sera mis à l'honneur. Son œuvre est considérable , il a écrit sur le corps , le silence ou encore la marche : focus sur son ouvrage "La saveur du monde. Une anthropologie des sens".

David Le Breton, professeur en sociologie à l'Université de Strasbourg et anthropologue à Strasbourg.
David Le Breton, professeur en sociologie à l'Université de Strasbourg et anthropologue à Strasbourg. © Maxppp / PHOTOPQR/L'ALSACE/Dominique Gutekunst

Contrairement à Descartes qui disait "Je pense donc je suis" , David Le Breton dit :

Je sens donc je suis, d'ailleurs quand je viens au monde je suis déjà là parce que j'éprouve le monde par mes cinq sens." 

Les cinq sens sont le foisonnement du sensible, toute l'humanité est basée sur la façon dont notre corps et le monde fonctionnent dans une sorte de continuité sensorielle mais aussi civilisationnelle. 

David Le Breton dans son ouvrage La saveur du monde nous rappelle d'ailleurs que chaque civilisation a sa propre échelle des sens, il y a en certaines qui en ont plus , d'autres moins mais en revanche ce qui demeure absolument commun à tous c'est la suprématie du toucher. 

Grâce à la philosophie, on comprend que le toucher est primordiale, pour Épicure puis Platon par la suite le toucher supplante tous les sens. Pour Aristote, qui compte cinq sens, le toucher prédomine puisque de lui découle les quatre autres. 

Le toucher c'est le corps à corps avec le monde, c'est le moyen de se sentir vivant. Il est évité, mis à mal depuis le début du confinement et l'élaboration des gestes barrières mais reste complètement essentiel pour chacun d'entre nous. 

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.