La petite chronique de philosophie sera consacrée au livre "Après la fin du monde. Critique de la raison apocalyptique" du philosophe français Michaël Foessel.

Le philosophe Michaël Fœssel invité de Grand entretien du 7/9 sur France Inter avec Nicolas Demorand le 22 mars 2019.
Le philosophe Michaël Fœssel invité de Grand entretien du 7/9 sur France Inter avec Nicolas Demorand le 22 mars 2019. © Capture d'écran/YouTube/France Inter

Michaël Foessel est philosophe et professeur à l'École polytechnique, auteur de "Le Temps de la consolation" et "Après la fin du monde". 

Dans ce dernier texte qui résonne aujourd'hui, il se demande pourquoi et depuis quand on pense la fin du monde. 

Pour Michaël Foessel  la véritable césure dans l'histoire de la fin du monde s'est opérée au moment où un pilote américain a décidé de lâcher une bombe sur Hiroshima; à partir de là ce sont les hommes qui se sont donnés les moyens objectifs et techniques de mettre en possibilité réelle la fin de notre monde. 

Aujourd'hui les symptômes de la fin du monde peuvent se ressentir , la sensation de la fin du monde aussi parce qu'elle est devenue l'horizon de notre présent. Il est difficile de se projeter dans l'avenir. 

"Il faut édifier un monde plutôt que de s'abandonner aux flux de la vie , il faut choisir l'horizon du possible contre le déploiement automatique du vivant , il faut réinvestir le projet moderne de faire monde sans pour autant céder au vitalisme sécuritaire." 

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.