Régulièrement des marques se prennent encore les pieds dans le tapis du racisme ordinaire dans leurs pubs. Comment comprendre que les stéréotypes raciaux aient autant la vie dure ?

Évidemment les marques comme Danette, Ikea ou encore tout dernièrement Nivea, qui se font tirer l'oreille sur la question du racisme de certaines de leurs pubs ne sont pas délibérément racistes. Elles ne sont pas les porte-paroles d'un racisme idéologique qui repose sur une hiérarchisation des races.

Si elles dérapent donc c'est plutôt à cause d'un racisme ordinaire, intègré à nos imaginaires et bardé de stéréotypes. Comment donc fonctionnent ces stéréotypes ordinaires ? Comment s'en libérer ?

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.