Retour sur un texte original et assez beau du philosophe Jacques Derrida qui se trouve, un jour, nu devant son chat!

Sommes-nous vraiment nus devant notre chat ?
Sommes-nous vraiment nus devant notre chat ? © Getty / Cindy Malnasi / EyeEm

Dans son texte L'animal que donc je suis, Jacques Derrida s'interroge : Depuis le temps, peut-on dire que l'animal nous regarde ? Quel animal ? L'autre.

Sommes-nous vraiment nus devant notre chat ? Sommes-nous regardés par notre chat, ou animal de compagnie d'une manière générale ?

Et puis finalement devons-nous être gênés par ce regard ?

Pour conclure qu'avoir un animal de compagnie, c'est découvrir une nouvelle dimension de nous.

Programmation musicale
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.