Il est la plupart du temps insupportable et épuise les gens avec qui il travaille, mais à chaque épisode, il est le seul à pouvoir sauver la vie d'un patient... Le personnage du Dr House, apparu il y a presque 15 ans déjà, est un médecin génial, mais est-il pour autant un médecin modèle ?

 Hugh Laurie alias Dr. Gregory House, dans l'épisode 10 de la saison 3 de "Dr House"
Hugh Laurie alias Dr. Gregory House, dans l'épisode 10 de la saison 3 de "Dr House" © Getty / Dean Hendler/NBC/NBCU Photo Bank

Dr House n’est pas qu’une série médicale. Et Que House n’est pas qu’un médecin. C’est le récit, pendant 167 épisode d’une même quête, celle de la vérité. Le 1er épisode de la saison 1 avait pour titre : Everybody lies, ‘tout le monde ment’. Si tout le monde ment et si chaque corps malade est le support de ce mensonge, alors le rôle du médecin c’est bien de guérir en établissant la vérité.  

Le pire pour House c’est de ne pas savoir

Et de ne pas comprendre la maladie dont les symptômes lui échappent. Et c’est ce qui fait de ce personnage une figure hyper-contemporaine de Socrate. 

Il ne m’est d’aucune façon permis de concéder le faux et d’affaiblir l’éclat du vrai 

voilà par exemple ce que Socrate pouvait déclarer et voilà justement ce que House peut tout à fait reprendre à son compte. Pour les deux, l’établissement de la vérité est le seul but à atteindre et pour ça presque tous les moyens sont bons…

Même ceux qui contreviennent à la déontologie médicale. Parce que pour House, la vie et la mort de ses patients c'est d'abord une question de vérité...

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.