Quel plaisir avons-nous à manger et à préparer des gaufres ? Plaisir sensible, plaisir de l'enfance et pourquoi pas : frisson métaphysique ?

Degustation de gaufres à Lille, au Salon La vie est belge
Degustation de gaufres à Lille, au Salon La vie est belge © Maxppp / Sebastien Jarry

Et si la gaufre n'était pas qu'une gaufre ? Mais aussi l'occasion, en se régalant, en retrouvant des souvenirs de notre enfance, nous faisions aussi un petit exercice de métaphysique appliqué ? Parce que toute la singularité de la gaufre est dans sa forme: ce quadrillage, ce relief. Sans cette forme caractéristique la gaufre n'est pas la gaufre.

La pâte éventuellement peut servir à faire autre chose mais ce ne sera pas une gaufre...

La recette de Thibaut de Saint Maurice pour des gaufres légères et croustillantes.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.