Quel est le sens de l'alcoolisme? Et s'il y a avait une sagesse tragique de l'ivresse? Sagesse parce qu'elle nous apprend quelque chose mais tragique parce que l'on peut en mourir.

L'alcoolisme
L'alcoolisme © Getty / Dave and Les Jacobs

Pour la plupart d’entre nous, l’alcoolique c’est d’abord celui qui boit trop, tout le temps et sans limites. Mais le philosophe Gilles Deleuze, à la lettre B "comme boisson" de son Abécédaire explique au contraire que l’alcool conduit à une meilleure compréhension de sa propre limite. 

D’abord parce que l’alcoolique "évalue ce qu’il peut tenir…sans s’écrouler"

S’il s’écroule, s’il a vraiment bu sans limite, alors il ne se relèvera pas et ne pourra pas recommencer de boire le lendemain. Or si l’alcoolique est bien un alcoolique, ce qu’il désire, plus que le dernier verre, c’est de pouvoir continuer de boire le lendemain. Donc :

Boire est une affaire de quantité 

comme le dit Deleuze. La sagesse paradoxale de l’alcool c’est de nous révéler notre limite : ce que l’on peut tenir. Mais pourquoi avons-nous parfois un tel besoin d'éprouver ces limites ? Y-a-t-il un sens à l'alcoolisme ? 

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.