On philosophe ce matin sur la promesse de sobriété heureuse faite par Pierre Rahbi à travers ses livres.

De tous ses projets et de toutes ses expériences, Pierre Rahbi tire une grande leçon de sagesse qui invite à un retour à la nature et qui promet le bonheur à partir de la sobriété. Reste que cette promesse n'est pas évidente et sonne d'abord de façon assez paradoxale. Comment dont être heureux en étant modéré? Le bonheur n'est il pas au contraire dans l'excès?

Que promet au fond cette invitation à l'auto-limitation volontaire et à la frugalité heureuse?

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.