Vingt tirs de missiles nord-coréens sont intervenus depuis janvier inquiètent non seulement le Japon mais aussi le Conseil de sécurité de l’ONU.

Kim Jong-un aux Jeux Olympiques de Rio, au Stade olympique, le 18 Août 2016
Kim Jong-un aux Jeux Olympiques de Rio, au Stade olympique, le 18 Août 2016 © Getty / Shaun Botterill

Le dernier, date de vendredi 9 septembre. Le leader nord-coréen veut pourtant se doter de missiles capables d’atteindre les États-Unis. On l’a beaucoup vu dans la presse cette semaine et c’est le sempiternel programme de la propagande nord-coréenne à la gloire de son jeune dictateur, dans la grande tradition de ses prédécesseurs.

Pour en parler, Philippe Massonnet directeur régional Asie de l’AFP qui la semaine dernière était à Pyongyand pour l’ouverture du bureau de l’AFP.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.