Alors que la comédienne fête ses 100 ans le 1er mai paraît sa première biographie "Danielle Darrieux, une femme moderne" de Clara Laurent chez Hors collection.

Danielle Darrieux répète une scène de la pièce "Adorable Julia", le 4 février 1987, au Théatre Hebertot.
Danielle Darrieux répète une scène de la pièce "Adorable Julia", le 4 février 1987, au Théatre Hebertot. © AFP / Georges Bendrihem

Laurent Delmas vous dit tout le bien qu'il pense de ce livre. Ses initiales DD ont été célèbres bien avant BB. Danielle Darrieux a tourné son premier film en 1931, à l'âge de 14 ans. Elle charme par son naturel et incarne alors la jeune femme moderne du cinéma français, une « drôle de gosse » sexy et pétulante. En 1936 Mayerling de Litvak prouve qu'elle peut tout jouer, la comédie comme le drame. Ce film en fait une star internationale et lui ouvre les portes d'Hollywood. Elle est alors la plus populaire des actrices françaises. Toutes les jeunes femmes veulent lui ressembler. Dans les années cinquante, la star triomphe aux côtés de Gérard Philipe, Jean Gabin, James Mason ou Jean Marais. Elle devient la muse de Max Ophuls et s'impose dans Marie-Octobre. En 1967, Jacques Demy la choisit pour incarner la mère de Catherine Deneuve, qu'elle retrouve en 2002 dans Huit femmes.

_Danielle Darrieux, une femme moderne,_ de Clara Laurent chez Hors-Collection

Danielle Darrieux chante Il peut neiger dans le film "Katia" en 1938 :

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
(ré)écouter La prescription cinéma de Laurent Delmas Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.