Trois livres à offrir si l'inspiration vous manque

Livres
Livres © Getty / View Pictures

"Du coq à l'âme", de Marc Dugain

"Réalisateur et romancier récompensé par de nombreux prix littéraires, Marc Dugain est aussi un fou de cuisine. Claire Byache, journaliste, nous dévoile dans un portrait insolite et intime, en quoi cette passion le façonne.

Dans cette petite autobiographie culinaire, Marc Dugain raconte ses « madeleines », les moments forts de son existence qui sont associés à un repas, un goût, un plat, un aliment, une boisson… On entremêle le propos gastronomique et l’intime, avec des confidences et des anecdotes. « Quelques recettes au fil de l’ouvrage viennent ponctuer ces souvenirs."

"Rire", de Yves Cusset

"Rire (Tractatus philo-comicus) est un livre qui, dans la tradition philosophique botulienne de la métaphysique du mou, n’est pas là pour nous apprendre à mourir, mais pour nous apprendre à rire mou, suivant en cela le fil tendu – mais quand même pas trop - qui court lentement de Jean-Baptiste Botul à François Hollande et la gauche molle, en passant parfois par la droite à goitre."

"Meilleur ami/Meilleur ennemi", de James Kirkwood

"Peter Kilburn est un adolescent dont la mère est morte et dont le père, star du cinéma muet, éprouvé par la crise de 1929, vit désormais d'expédients. Quand il arrive dans un pensionnat dans le New Hampshire, le directeur, protestant puritain, prend aussitôt en haine cet adolescent californien au père «catholique et divorcé», pour lui symbole de la «décadence de Hollywood». Quand Peter choisit comme meilleur ami Jordan Legier, le directeur ne sait pas qu'en essayant de les éloigner il met en place un terrible engrenage.

Ce roman pionnier a été comparé à L.'attrape-cœurs de J. D. Salinger pour le ton drôle et grave du narrateur et à Une paix séparée de John Knowles pour le thème des amitiés de pensionnat. Il en diffère cependant par sa précision dans l'analyse des situations et des caractères et par sa construction mi-classique mi-thriller"

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.