Extrait du nouvel album de Kendrick Lamar, intitulé « Damn. » : un album puissant, solide, indispensable dans le paysage du rap américain en 2017.

Kendrick Lamar
Kendrick Lamar © AFP / KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Kendrick Lamar s’y appuie sur des instrumentaux plus synthétiques que sur son dernier disque (« To pimp a butterfly »), on y entend beaucoup de samples qui se croisent, se superposent.

Le style typique de Kendrick Lamar est encore et toujours absolument convaincant, sa signature vocale unique, et ses talents de conteur évidents.

Certains titres comme « DNA » ou « Duckworth » sont caractéristiques du travail de Kendrick Lamar.

Mais le rappeur de Compton part aussi dans d’autres directions : en invitant Rihanna par exemple sur « Loyalty », titre dans lequel la chanteuse de la Barbade hésite entre et rap, et qui pourrait être un (gros) single pour l’été.

Il y a également le titre « Love », une ballade mélodieuse, romantique et addictive, incarnée par la chanteuse Zachari.

La rencontre entre James Blake et Kendrick est un des grands moments du disque, totalement inattendu, et qui sonne pourtant comme une évidence.

Avec cet album, Kendrick Lamar met clairement une belle pression sur les épaules de ses concurrents directs, Drake et Kanye West.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.