Six ans après « Ilo veyou », Camille nous revient avec l’album « Ouï » paru le 2 juin dernier.

Camille nous revient avec l’album « Ouï »
Camille nous revient avec l’album « Ouï »

Pensé, mûri, conçu et enregistré durant de longs mois dans deux lieux chargés de spiritualité, le monastère de la Chartreuse à Villeneuve-lès-Avignon et dans une petite chapelle de Tarn-et-Garonne, « Ouï » est le fruit d’une réflexion qui a pris naissance lors de la tragédie de novembre 2015. En effet, Camille travaillait sur un tout autre album, plus protestataire, qu’elle a décidé de mettre de côté au moment des attentats.

Comme souvent chez Camille, la singularité ne se décrète pas, elle se travaille.

Aidée de Clément Ducol, son compagnon à la ville comme à la scène, ainsi que de MaJiKer, percussionniste et complice de la première heure (notamment du « Fil »), la chanteuse a de nouveau fait preuve d’une inventivité qui la distingue de ses concurrentes.

Les compositions de l’album font la part belle au rythme et aux pulsations quelle a puisés dans les danses africaines où s’entremêlent à la fois des sons électroniques, des musiques venues du Congo, une mélodie indienne, une bourrée traditionnelle française ainsi qu’une danse folklorique originaire de Gascogne. Camille qui fut initiée aux danses de transe dans des bals, s’est inspiré de ces fêtes traditionnelles, une scène vivante qu’elle a beaucoup fréquentée.

Les textes des chansons sont une ode à la vie qui célèbre l’écologie (« Twix »), l’échange, l’utopie (« Nuit debout ») et …l’érotisme (« Fontaine de lait »).

Toujours aussi inspirée, Camille sait encore nous gratifier de son écriture facétieuse avec « Lasso » ou « Sous le sable » dans lesquelles elle s’amuse des allitérations.

Camille a fait salle comble à la Cigale de Paris quatre soirs consécutifs début juin et sera en tournée sur les routes de France jusqu’en 2018. Cet été, elle se produira aux Francofolies de La Rochelle, aux Vieilles Charrues de Carhaix, au Paléo festival, au Nice Music Live de Nice…

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.