Beethoven s'installe à Vienne, composant sans relâche duos, trios, quintettes et septuors. Une plongée dans les salons viennois du début du XIXe siècle, où résonnent violon, violoncelle, clarinette, piano, flûte, mandoline, cor et harpe...

Le jeune Beethoven jouant devant Mozart.
Le jeune Beethoven jouant devant Mozart. © AFP / Whiteimages/Leemage

Générique : Jean-François Zygel

Trio pour violon, alto et violoncelle op.9 n°1
Trio Zimmermann

Variations sur « Ein Mädchen oder Weibchen » pour violoncelle et piano op.66
Miklós Perényi, violoncelle / András Schiff, piano

Fugue pour quintette à cordes op.137
Quatuor Ysaÿe et Shuli Waterman, alto

Trois Équales pour quatre trombones WoO 30
Ottetto Italiano

Sérénade pour flûte, violon et alto op.25
Emmanuel Pahud, flûte / Daishin Kashimoto, violon / Amihai Grosz, alto

Sonate pour cor et piano op.17
Anthony Halstead, cor / Robert Levin, pianoforte

Variations sur un chant suisse pour harpe WoO 64
Marisa Robles, harpe

Sonatine pour mandoline et piano WoO 44a
Denise Wambsganss, mandoline / Gerrit Zitterbart, pianoforte

Trio pour piano, violon et violoncelle op.1 n°1
Trio Sōra

Septuor pour clarinette, basson, cor, violon, alto, violoncelle et contrebasse op.20
Octuor de France

L'équipe
Contact