Depuis Bizet, Lalo et Chabrier, l’amour est une habanera ! Exploration de ce rythme lascif et chaloupé en compagnie de Ravel, Debussy, Saint-Saëns, Albéniz et Maurice Jarre.

Gaelle Arquez dans le rôle de Carmen et Daniel Johansson dans le rôle de Don Jose lors de la répétition de l'opéra "Carmen" avant le Festival de Bregenz le 14 juillet 2017 à Bregenz en Autriche
Gaelle Arquez dans le rôle de Carmen et Daniel Johansson dans le rôle de Don Jose lors de la répétition de l'opéra "Carmen" avant le Festival de Bregenz le 14 juillet 2017 à Bregenz en Autriche © Getty / Johannes Simon

Générique : Jean-François Zygel

Georges Bizet (arr. Brigitte) – Habanera
Brigitte

Camille Saint-Saëns – Havanaise
Leonid Kogan, violon / Orchestre symphonique de Boston, Pierre Monteux

Claude Debussy – Lindaraja
Aloys et Alfons Kontarsky, pianos

Sebastian Iradier – El Arreglito
José Ferrero, ténor / Bartomeu Jaume, piano

Georges Bizet – L’amour est enfant de bohème
Angela Gheorghiu, soprano / Orchestre national du Capitole de Toulouse, Michel Plasson

Isaac Albéniz – Tango (España)
Christian Ferras, violon / Shuku Iwasaki, piano

Claude Debussy (orch. Peter Breiner) – La Puerta del vino
Orchestre royal national d’Écosse, Jun Märkl

Maurice Ravel – Vocalise-étude en forme de habanera
Reginald Kell, clarinette / Brooks Smith, piano

Emmanuel Chabrier – Habanera
Orchestre national du Capitole de Toulouse, Michel Plasson

Maurice Jarre – Le Soleil dans l’œil (Tango-guitare)

Jean-François Zygel – Improvisation en forme de habanera

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.