Un bon repas doit-il commencer par la faim ? Réponse en musique avec Johann Strauss fils, Erik Satie, Charles Gounod, Camille Saint-Saëns, Claude Debussy…

Desserts
Desserts © Maxppp / Neville Mountford-Hoare

Générique : Jean-François Zygel

Le mot de la semaine : Legato (sic !)

  • Johann Strauss fils – Wiener Bonbons
  • Orchestre symphonique de Berlin, Robert Stolz
  • Erik Satie – Manière de commencement (Trois Morceaux en forme de poire)
  • Alexandre Tharaud et Eric Lesage, pianos
  • Erik Satie – Valse du chocolat aux amandes (Menus Propos enfantins)
  • Jean-Joël Barbier, piano
  • Charles Gounod – Air des bijoux (Faust)
  • Nellie Melba, soprano
  • Camille Saint-Saëns – Wedding Cake (Caprice-valse)
  • Jean-Philippe Collard, piano / Royal Philharmonic Orchestra, André Prévin
  • Claude Debussy – Golliwog’s Cakewalk (Children’s corner)
  • Itzhak Perlman, violon / Samuel Sanders, piano
  • Jean-François Zygel - Improvisation sur le premier thème de la Petite Musique de nuit de W.A. Mozart
  • Louis-Moreau Gottschalk – Le Bananier, chanson nègre
  • Richard Burnett, pianoforte
  • Leonard Bernstein – La Bonne Cuisine
  • Roberta Alexander, soprano / Tan Crone, piano
  • W.A. ou Leopold Mozart – La Tartine de beurre
  • Emile Naoumoff, piano
  • Jean-François Zygel – Improvisation sur « Le Pain » de Francis Ponge
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.