Par Philippe Lefebvre

vincent peillon propose de raccourcir les vacances scolaires d'été
vincent peillon propose de raccourcir les vacances scolaires d'été © reuters

Tout simplement parce que leur période de vente potentielle pourrait passer de 9 ou 10 semaines avec la version actuelle, à 12 semaines si le zonage existe un jour.

Deux semaines, cela n'a l'air de rien, mais pour le cabinet conseil Protourisme qui a planché sur la question, cela représenterait 10 millions de nuitées supplémentaires dans les hôtels, les clubs ou les locations saisonnières. Cela rapporterait entre 600 millions et 1 milliard d'euros supplémentaires de chiffre d'affaire pour le monde des vacances : hôteliers, restaurateurs, tour operator et marchands de souvenirs. Et cela génèrerait enfin 5.000 emplois !

- Encore faut-il avoir les moyens de partir en vacances...

Absolument. Aujourd'hui, on peut dire qu'1 Français sur 2 ne part pas en vacances. Alors en quoi le zonage pourrait changer les choses ?

En étalant les départs, on pourrait éviter les grosses concentrations de touristes notamment en août, qui font que, loi de l'offre et de la demande oblige, les prix flambent durant ce mois. Et comme les professionnels ne feraient plus leur chiffre d'affaire sur 10 mais sur 12 semaines, ils pourraient sensiblement baisser leurs prix.

Voilà pour la version officielle que nous ont vendue les syndicats de tour operator et d'agents de voyages.

Mais il ne faut pas perdre de vue que, crise oblige, ils ont perdu beaucoup d'argent ces dernières années et ils pourraient être tentés de ne rien changer et d'engranger 2 semaines de chiffre d'affaire en plus.

Donc prudence sur les promesses de vacances moins chères entendues ces derniers jours.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.