ParSonia Bourhan

Médecine
Médecine © Fotolia

C'est une exception dans le monde du travail. Les fonctionnaires de l'Education nationale n'ont pas systématiquement de visite médicale. Pourtant, c'est prévu dans le code du Travail. Un décret de 1982 revu en 2011, précise qu'il doit y avoir une visite médicale à l'entrée dans le métier puis tous les 5 ans, et pour des cas particuliers, maladies, handicap, etc.

Mais dans les faits, les médecins de prévention, c'est à dire les médecins du travail pour la fonction publique, ne font que des visites médicales à la demande, souvent lorsque les difficultés sont déjà installées. Ils font très peu de prévention parce qu'ils sont très peu nombreux.

  • Combien sont-ils, ces médecins qui devraient accueillir les visites médicales ?

Actuellement, ils sont seulement 78 médecins de prévention et l'Education nationale emploie un million de personnes ! Je vous laisse faire le calcul... 3 académies n'ont aucun médecin de prévention: Besançon, la Corse et Limoges.

La raison ? C'est un métier qui attire peu ; les secteurs sont très étendus ; les moyens mis à disposition dérisoires. Les salaires sont peu attractifs et très différents d'une académie à l'autre, et parfois au sein d'une même académie.

Ce sont les recteurs qui recrutent, mais dans ces conditions, ils ont beaucoup de mal à motiver les candidats !

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.