extraction ADN
extraction ADN © Radio France / CIMMYT

On sait que le cancer est un dérèglement de certaines cellules. Or les chercheurs d'un programme international sous l'égide de l'université américaine Duke, ont découvert 74 nouveaux marqueurs génétiques liés directement à des cancers du sein, de la prostate et de l'ovaire. Ces travaux permettront de mettre en place de nouveaux examens et plus de traitements de ces trois cancers.

Prenons par exemple le cancer de l’ovaire qui représente 3% des cancers féminins mais dont le taux de mortalité est très élevé car il présente peu de symptomes précoces. Ces nouveaux variants identifiés par le programme pourraient permettre demain de nouveaux tests de détection. On identifiera les sous-ensembles de femmes à risques. En résumé on saura quoi chercher, quelle anomalie génétique, et on pourra donc traiter plus tôt.- Et ça c'est nouveau ?

Disons que depuis une dizaine d'années, les chercheurs tentent de débusquer les anomalies génétiques associées aux cancers. Ils examinent l'ADN de groupes de patients et espèrent pouvoir ainsi identifier les personnes présentant plus de risques. Bref mieux comprendre le fonctionnement des gènes pour mieux soigner.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.