Par Sonia Bourhan

C'est en tous cas de plus en plus rare. Seuls 28 départements offrent encore une gratuité totale pour les transports scolaires. 5 nouveaux départements ont abandonné la gratuité cette année.

Pour 40 départements, la prise en charge est comprise entre 85% et 99%. Et pour les autres, les familles doivent faire un effort financier plus important.

L'Association des départements de France a calculé que le coût global était supérieur à 3 milliards d'euros, dont 2 milliards directement supportés par les conseils généraux. C'est l'équivalent de 840 euros par élève et par an. Le coût des transports à la charge des familles est défini en fonction de la commune et de la distance domicile/établissement scolaire.

Or, en raison des contraintes budgétaires, les départements sont nombreux à avoir voté de fortes hausses pour cette année.

- Cela concerne combien d'élèves ?

4 millions d'élèves ! C'est tout de même 1 élève sur 3 et 2 millions d'entre eux sont en zone rurale.

Les temps de trajet varient entre 40 minutes et 1h10 aller-retour par jour et lorsqu'on parle d'alléger les journées des élèves, on oublie de prendre en compte ce temps de transport qui représente entre 10% et 20% de la journée de cours.

Dans certaines zones, lorsque ce temps est trop long, il peut être préférable de choisir l'internat, pour éviter d'ajouter au coût financier, un coût pédagogique préjudiciable à l'élève.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.