Par Philippe Lefebvre

Cyclistes
Cyclistes © Pierre Métivier /

On l'explique en grande partie parce que les professionnels du tourisme ont pris conscience du formidable potentiel des ballades à vélo, et pas uniquement en se contentant de mettre quelques panneaux sur des routes déjà existantes.

Par exemple, sur les bords de Loire, vous pouvez depuis l'été dernier profiter de 800 kilomètres de pistes cyclables entre Nevers, dans la Nièvre, et Saint-Brévin-les-Pins en Loire Atlantique : une piste en site propre où vous ne croiserez pas de voiture.

Cela marche bien (ou plutôt, ça roule !), puisque l’été dernier, le comité du tourisme de la région Centre a vu la fréquentation de la « Loire à vélo » (c'est le nom de la piste) progresser de 19% par rapport à 2011.

- Rassurez-nous, on n’est obligé de parcourir la totalité des 800km de piste ?

Non, vous pouvez n'emprunter que des petites portions de cette piste. Par exemple, dans le Cher, au milieu des vignobles de Sancerre, il y a des hôtels qui proposent des week-ends avec vendanges, visite de caves et dégustation de spécialités locales autour de 370 euros par personne, location des vélos comprise.

Pour ceux qui vont d'une ville à l’autre, vos bagages vous suivent dans une voiture que retrouverez à votre arrivée.

Enfin, si vous avez déjà un vélo, sachez que sur les lignes régionales de la SNCF, le transport des vélos est gratuit.

Désormais, vous n'avez plus aucune excuse pour ne pas vous remettre au vélo dès ce week-end !

Mots-clés:
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.