Par Philippe Lefebvre

De plus en plus, même s'il est vrai qu’à première vue, visiter une usine ne fait pas franchement rêver. Pourtant, le tourisme industriel existe et aujourd'hui hui, près des 5.000 entreprises ouvrent régulièrement leurs portes aux visiteurs et pas uniquement aux familles des salariés lors de journées portes-ouvertes.

5.000 c’est un nombre important, presque autant que le nombre de musées en ouverts aujourd’hui en France !

  • Quelques exemples des sites que l’on peut visiter…

Il y a par exemple les centrales nucléaires, cela tient souvent d’une communication habile pour séduire une population qui doute.

Il y a aussi les entreprises de l’agro-alimentaire. Le classique c’est la visite avec dégustation à la fin. C’est le cas pour les biscuits, le chocolat ou la bière : les entreprises ont adapté ce qui se fait depuis des décennies dans le monde du vin.

Problème : certaines de ces entreprises n’ouvrent leurs portes que sur rendez-vous et en groupe, ce qui limite le nombre de visites possibles.

Mais il y a un lieu qu’il faut absolument voir : c’est l’usine Airbus de Toulouse et notamment le chaînes d’assemblage de l’A380.

Enfin, on voit de plus en plus se développer des musées liés au passé industriel. C’est le cas à Morez, dans le Haut-Jura, où se trouve le musée de la lunetterie qui nous rappelle qu’avant le Made in China, il y avait 3.500 lunettiers dans la région.

Enfin, au printemps prochain, à Calais, devrait ouvrir un musée à la gloire de la plus célèbre usine de la ville : l’usine de jouets Mécano.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.