Par Julie Pietri

première condamnation connue en vertu de la loi hadopi
première condamnation connue en vertu de la loi hadopi © reuters

L'autorité en charge de la lutte contre le téléchargement illégal vient de publier ses chiffres pour février 2013. Conclusion, elle se renforce :

  • 80.000 mails envoyés à des internautes fraudeurs, soit une hausse de plus de 50% par rapport à février 2012

  • 8.550 lettres (c'est la deuxième étape, plus menaçante)

  • 33 convocations.

L'objectif pour 2013 : envoyer plus d'un million de rappels à l'ordre.

Cette fois, Hadopi s'est fixé un nouveau but : lutter contre le téléchargement direct et le streaming –fait de regarder une série ou un film en direct sur notre ordinateur, sans passer par la case téléchargement.

Vous n'êtes pas en première ligne en tant que personne physique ou utilisateur, mais le site illicite, oui.

Et les moteurs de recherches comme Google pourraient avoir à supprimer leurs liens vers ces sites, ce qu'ils ont déjà fait.

C'est ambitieux, mais cela veut dire aussi que les courriers envoyés aux Français et les sanctions à la clef ne suffisent pas. Le piratage est toujours là.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.