Par Nathalie Fontrel

Forêt de la Robertsau-Peupliers
Forêt de la Robertsau-Peupliers © Ji-Elle

Parce que l'Institut National de la Recherche Agronomique veut prolonger un essai de peupliers OGM dans son centre de recherche d'Orléans. Et conformément au Code de l'environnement, le public doit être consulté.

L'INRA travaille depuis 1995 sur ces peupliers génétiquement modifiés pour produire un papier de meilleure qualité nécessitant moins de produits chimiques lors de la fabrication. Cet essai devait être détruit en 2001. Mais depuis, l'INRA demande tous les 5 ans une prolongation de l'expérience.

  • Cette fois-ci, il ne s'agit plus d'améliorer la qualité du papier

Non, parce que les papetiers ne se sont pas du tout intéressés à ce peuplier OGM. Cette fois ci l'objectif, c'est de produire du bioéthanol, un carburant végétal.

Le Haut conseil des biotechnologies a rendu un avis partagé. Son comité scientifique est pour, mais son comité économique éthique et social, qui représente la société civile doute de l'intérêt de cette expérimentation.

La course aux carburants alternatifs à base de végétaux, qu'ils soient OGM ou pas, pose toujours la même question : manger ou conduire, il faut choisir. Choisir entre la production de denrées alimentaires et la culture de végétaux pour produire du carburant.

Les liens

Consultation du public sur une demande d’autorisation pour la prolongation d’un essai en plein champ de peupliers génétiquement

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.