ParEmmanuelle Daviet

françois hollande soutient vincent peillon vis-à-vis des écoles privées
françois hollande soutient vincent peillon vis-à-vis des écoles privées © reuters

Ce livre, c'est le petit Discours de la méthode de Vincent Peillon. Pour vaincre le cynisme et les arguments paresseux, il veut expliquer son projet. « Il faut commencer par le commencement » préconise Descartes. Le Ministre cite le philosophe et déroule finement tout son programme : la priorité au primaire, le dispositif « plus de maîtres que de classes », la limitation des redoublements, l'évolution de la notation, la morale laïque et la nécessité absolue d'entrer dans l'ère du numérique. Il rappelle que l'éducation est un investissement et non un coût. Il explique comment l'Education nationale va recruter et former les futurs enseignants.

- Qu'avez-vous pensé de ce livre ?

Je trouve ce livre très éclairant. Avec un esprit de synthèse incontestable et chiffres à l'appui, le ministre révèle la réalité du déclin de notre système éducatif.

Simple à lire, loin du jargon, efficace dans la démonstration, Vincent Peillon prend son bâton de pèlerin laïc, au propre comme au figuré, car vous savez qu'il a entamé un tour de France pour prêcher tout l'intérêt de sa reforme. Il fait le choix dans son livre d'un vocabulaire à connotation religieuse. Il évoque sa Mission avec un « M » majuscule et parle « des pistes qui nous ouvrent un chemin et une espérance ». Le ministre explique que si la laïcité est une foi, c'est une foi dans la raison. A n'en pas douter, rue de Grenelle, Vincent Peillon est entré en religion.

Les références
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.