Par Isabelle Monrozier

Restaurant culinaire
Restaurant culinaire © Restaurant Day (impression écran)

Ces restaurants éphémères de saison, on les retrouvait chaque année dans des lieux de vacances. Aujourd'hui, ils investissent la ville pour une expérience unique, magique parfois et limitée. Ce sont par exemple des tables installées dans le jardin d'un hôtel particulier, pour deux mois seulement.

Il s'agit aussi d'occuper un espace exceptionnel libre avant des travaux, par exemple avec l'établissement en bois laissé avec ses échafaudages de l'île Seguin, qui sera démonté ensuite. Ou encore avec les 14 couverts dressés pendant 10 jours sous le toit de la Samaritaine par Krug. Les participants pourront dire « j'y étais », d'autant qu'ils passaient par ce magasin jadis chéri des Parisiens complètement désossé, avec une vue que l'on n'aura plus jamais sur sa structure, ses ferronneries et ses fresques classées. - Voilà pour les professionnels, mais grande nouveauté également, les restaurants éphémères pointent leur nez chez les particuliers...

« Chef d'un jour » : le concept vient de Finlande, où il a un succès fou. Un jour donné, des particuliers ouvrent leur restaurant chez eux, dans leur appartement, dans leur jardin dans la rue, dans un parc, où ils veulent.

En France, ce mouvement « Restaurant Day » est notamment «porté» par un jeune étudiant, Corentin Cohen. Il habite une ancienne boutique. C'est facile : il ouvre la porte qu'il a gardée sur la rue, les passants se mêlent aux amis et tout le monde paye son écot. Prochaine édition le 17 février : une vingtaine de pays y participent. Avis aux amateurs !

Les liens

Restaurant Day

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.