ParNathalie Fontrel

nouvelle baisse en décembre en france des immatriculations de voitures neuves
nouvelle baisse en décembre en france des immatriculations de voitures neuves © reuters

Parce que les constructeurs trichent sur la consommation des voitures neuves et sur leurs émissions de gaz à effet de serre. C'est la conclusion d'un rapport remis à la Commission européenne. Pour lutter contre le changement climatique, l'Europe a fixé des règles d'émissions de gaz carbonique : 130 grammes par kilomètre en 2015 ; 95 grammes en 2020.

Les constructeurs peuvent mettre sur le marché des voitures plus polluantes bien sûr, à condition de compenser en commercialisant des véhicules sobres. Et si le total ne respecte pas la norme, ils sont punis. Ils paient des pénalités.

- Où est la triche ?

Dans les protocoles de test des voitures. Ils sont bien loin des conditions réelles d'utilisation. Vous roulez sur du bitume. Les voitures, elles, sont testées sur des surfaces lisses pour garantir un minimum de frottement. Résultat : moins de consommation et moins d'émissions de gaz carbonique. Les conditions de températures, d'humidité, de vent entrent également en ligne de compte pour limiter la consommation.

Ces pratiques ont permis de réduire de 30% la quantité de CO2 du parc automobile européen. Mais rien à voir avec des améliorations technologiques anti gaspi. Accessoirement, elles conduisent à augmenter les frais de carburant des automobilistes de 135 euros par an.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.