Par Philippe Lefebvre

Chartres
Chartres © Radio France

Ce qui est toujours étonnant, c'est que Chartres fait partie des villes « familières » ; on a tous l'impression d'y être passés au moins une fois dans sa vie, surtout bien évidemment pour visiter la cathédrale, classée au patrimoine mondiale de l'Unesco.

Mais au-delà de ce constat, Chartres a encore beaucoup de choses à nous apprendre. Pour cela, il faut se perdre dans les petites rues pour admirer les maisons à colombages, illuminées en ce moment à l'occasion de la Fête de la Lumière. Car il n'y a pas que des vieilles pierres !

Je vous conseille aussi de passer du côté de l'ancienne préfecture, là où Jean Moulin, préfet de l'Eure et Loir, est devenu le résistant que l'on connait.

Le bureau de Jean Moulin ne se visite pas (c’est celui du préfet), mais l'Office du tourisme a mis en place un système pratique et gratuit via Smartphone et tablette, qui vous permet de le voir et de transformer votre téléphone en guide touristique. Dans quelques semaines, cela fonctionnera même avec un système de flash code pour découvrir tous les monuments de la ville.

  • Et pour l'hébergement...

Il y a de tout, mais je vous recommande plutôt les chambres d'hôtes. Il y en a même en plein centre ville, prés de la cathédrale, joliment décorées, rustiques ou très modernes, parfois même avec piscine chauffée et découverte !

Côte prix, il faut tout de même casser un petit peu la tirelire, puisqu’il faut compter autour d'une centaine d'euros la nuit.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.