Par Emmanuelle Daviet

la mairie de paris espère le soutien des parents d'élèves sur les rythmes scolaires
la mairie de paris espère le soutien des parents d'élèves sur les rythmes scolaires © reuters

Les Activités pédagogiques complémentaires sont créées dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires. Elles se dérouleront en petits groupes et l'objectif, c'est de permettre d'aider les élèves en difficultés, les accompagner dans leur travail personnel ou bien qu’ils se consacrent à une activité prévue par le projet d'école.

Les Activités pédagogiques complémentaires vont remplacer l'Aide personnalisée mise en place en 2009 pour les élèves les plus en difficulté. A cause de cette Aide personnalisée, des enseignants estimaient que pour les élèves les journées étaient trop longues, fatigantes, avec en plus une confusion de traitement entre les écoliers ayant des difficultés légères et ceux ayant des difficultés plus lourdes.

- Comment vont s'organiser les activités pédagogiques complémentaires ?

La circulaire du Ministère prévoit 36 heures consacrées chaque année dans les écoles primaires. Elles s'ajouteront aux 24 heures de classe hebdomadaires et seront organisées par les enseignants. Le maître de chaque classe dressera la liste des élèves qui en bénéficieront et cette liste pourra évoluer pendant l'année. L'accord des parents sera nécessaire.

En maternelle, l'aide pourra porter sur « le renforcement de la maîtrise de la langue orale » ou « la découverte de l'écrit », ou encore sur des jeux symboliques.

A l'école élémentaire, elle pourra « être consacrée à l'amélioration des compétences en français ou en mathématiques », permettre des temps d'entraînement, ou encore la prise de parole.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.