Figurez vous que oui car les chercheurs viennent de confirmer une corrélation entre tonsure et maladies coronariennes. Une information connue des médecins, pas forcément de tous nos auditeurs. Comment l'équipe de scientifiques de l'université de Tokyo est-elle arrivée à une telle conclusion? Tout simplement en reprenant toute la littérature sur le sujet : 850 études portant sur 37 000 hommes, suivis entre 11 et 14 ans.

chauve
chauve © Radio France / SToto98

Sans ambigüité, chez les hommes au crâne dégarni, le risque de souffrir d'une maladie cardiaque dans les 10 ans est, en moyenne, supérieur de 32% comparé aux hommes qui ont encore leurs cheveux. Infarctus, angine de poitrine ou cardiopathie. Plus la calvitie est importante, plus le risque augmente. Ce n’est pas anodin quand on sait que la calvitie héréditaire, appelée alopécie, touche 30 à 40% des hommes adultes et 80% des plus de 80 ans.

Quant aux maladies cardiaques, elles sont la première cause de décès dans le monde, le problème majeur étant le rétrécissement des artères jusqu'à l'obstruction en raison d'un dépôt de gras sur les parois. Les artères ne peuvent plus alors envoyer suffisamment de sang au cœur qui se retrouve asphyxié.

Les chercheurs ont-ils trouvé une explication biologique à cette corrélation?

Non pas pour l'instant. Ils n'en sont qu'à affiner le lien entre ces maladies cardiaques et l'étendue de la calvitie. C'est quand elle est au sommet du crâne, façon tonsure, que le risque est clairement associé. Un simple front dégarni n'augmente pas le risque. L’âge importe aussi. Car le risque chez les moins de 60 ans est quand même supérieur de 44%.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.