Par Nathalie Fontrel

charbon de bois
charbon de bois © Serge Melki

Oui et c'est le cas avec les poteaux et les traverses en bois traités à la créosote et aux CCA (cuivre, chrome et arsenic) pour résister aux insectes, aux champignons et à l'humidité.

Ce bois est utilisé par Réseau ferré de France, France Télécom et ERDF. 80 000 tonnes de poteaux téléphoniques, électriques, et de traverses de chemin de fer sont ainsi remplacés chaque année.

Or ce sont des déchets toxiques. Ils peuvent être réutilisés, mais uniquement pour des usages professionnels ou industriels. Ils peuvent servir par exemple de pare-avalanche.

  • On en trouve aussi chez les particuliers...

...Comme poutres dans les maisons, clôtures dans les jardins et par méconnaissance de la réglementation.

Pourtant, il y a deux ans, les professionnels sont signé une charte pour la réutilisation et l'élimination propre du bois traité. Le tout sous l'impulsion de Robin des Bois. Depuis l'association reçoit des centaines de témoignages (« J'ai du bois traité dans mon jardin, comment m'en débarrasser ? ») ou des photos de traverses de chemin de fer brûlées à ciel ouvert par de pseudo entreprises de recyclage.

La combustion dégage des particules toxiques : des résidus d’hydrocarbure, des métaux lourds, des dioxines.

Il existe même une dérogation qui permet de vendre du charbon de bois fabriqué à partir de traverses de chemin de fer… Bon appétit !

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.