Par Sophie Bécherel

enfant écran
enfant écran © Radio France / Gamesingear

L'Académie des sciences s'est attaquée à cette question. Son avis, rendu hier, souligne qu'il y a des impacts très positifs à vivre dans un monde numérique et à savoir manier ses outils. Mais à certaines conditions, et notamment un bon encadrement suivant l’âge. Retenez : 2/6/12.

Avant 2 ans , aucun bénéfice des écrans passifs, types télévision ou DVD. Même les DVD qui ciblent cette tranche d'âge sont à proscrire, en raison des fléaux qu'ils préparent : obésité, retard de langage, déficit d'attention.

Les tablettes, à dose homéopathique et avec la présence d'un adulte, peuvent en revanche préparer nos enfants au monde numérique d'aujourd'hui.

6 ans , c'est l'âge éventuel de la première console de jeu, mais pas laissée à la disposition de l’enfant 24h/24h. Les parents doivent fixer à l'avance le temps de jeu. C'est aussi le début de l'utilisation d'un ordinateur. Les parents s'assureront qu'il est bien utilisé pour l'aide pédagogique qu'il peut procurer et ce, jusqu'à 12 ans.

  • A 12 ans, quelles sont les recommandations des académiciens ?

Ils soulignent qu'à la pré adolescence, les outils numériques mettent le cerveau en mode hypothético-déductif. Cela veut dire qu’à coup d’essais/erreurs, nos enfants explorent Internet et apprennent à s'y orienter de façon déductive. Ils développent ainsi une intelligence numérique plus rapide, plus fluide et multitâche que ma culture littéraire, selon les académiciens. L'important est en tout cas de leur apprendre à s'auto réguler, les prémunir d'une addiction et toujours les accompagner pour, notamment, qu'ils distinguent le virtuel de la réalité et surtout qu'ils ne se retrouvent pas seuls à apprendre le maniement du monde numérique.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.