Par Philippe Lefebvre

Ski
Ski © CC by sa ines saraiva

La dernière tendance ce sont les bars d'altitude. Alors je vois tout de suite ce que vous allez me dire : les bars d'altitude ce n'est pas nouveau. C'est là que l'on s'arrête généralement pour prendre un chocolat ou un vin chaud histoire de se réchauffer un peu.

Sauf que les bars qui se sont ouverts à Val d'Isère... à Val Thorens et plus récemment à Méribel n'ont plus rien à voir avec ces antiques chalets non là ce sont des bars électro avec chanteuses et DJ qui mixent tous les jours en direct de midi à 17h c'est-à-dire au moment de la fermeture des pistes.

Pour faire simple on peut dire que c'est la version montagnarde des bars qu’on retrouve au bord de la mer à Ibiza ou à Miami. C'est ouvert sur l'extérieur. On y boit ou y mange car il y a un restaurant à côté et on y danse dans la neige sans quitter bien évidement ses grosses chaussures de ski.

  • Boire sur les pistes de ski, ça pose évidemment un problème de sécurité ?

Clairement oui, même si le patron de l'établissement de Méribel affirme que l'on n’y consomme pas d'alcools forts. On ne peut pas dire que cette ouverture ait fait l'unanimité justement pou ces problèmes de sécurité. Mais bon là-bas on se veut rassurant en expliquant que des vigiles ont été spécialement recrutés pour raccompagner les skieurs éméchés jusqu'aux portes des télécabines.

Mais le moins que l'on puisse dire, c’est que ces ouvertures ne correspondent pas à l'image sportive que tentent de retrouver ces stations.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.