Par Sophie Bécherel

Oui si l'on en croit cette récente étude du CNRS réalisée par une équipe de l'Institut des sciences de l'évolution de Montpellier.

Alors qu'on a souvent cherché à savoir si le taux d'hormones ou la fertilité jouaient dans l'attirance homme/femme, les scientifiques cette fois-ci ont voulu tester des caractères qui n'offrent aucun avantage sélectif. C'est le cas de la couleur des yeux ou des cheveux, de l'épaisseur des sourcils ou de la présence d'une fossette au menton par exemple.

Dans l'expérience, on a demandé à une centaine d'hommes de choisir parmi des photos de visages féminins celui qui leur semblait le plus attirant. L'opération a ensuite été répétée avec des visages construits sur ordinateur. Selon les résultats, les hommes choisissent de préférence les visages avec qui ils partagent certains traits. Pour les 4 choix de visages numérisés, dans 37% des cas, il y avait au moins 1 trait en commun.

- Et dans la vraie vie ?

Ce sont des couples avec un enfant qui ont été étudiés.

Là encore, aucun doute : les conjoints ont plus de traits du visage en commun que deux individus pris au hasard dans la population

Pour les chercheurs, ces résultats posent question : la descendance issue d'un couple relativement proche génétiquement présente-t-elle un avantage dans le phénomène de l’évolution ? Est-ce un phénomène propre à l'Occident ou présent ailleurs ? Pour le savoir, les études vont donc se poursuivre.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.