Par Danielle Messager

Loto
Loto © CC gelinh

On le sait en effet, on peut être accro aux jeux comme on l'est au tabac, à l'alcool, à la marijuana, etc. Si l'on se questionne sur sa fréquence de jeux, si l'on veut diminuer, voire arrêter parce qu'on est tombé dans l'excès, un portail interactif vient tout juste d'être ouvert par l'INPES, l'Institut de prévention et d'éducation pour la santé.

On y trouve plein d'adresses de prise en charge. Elles ne sont pas toutes médicales, ce peut être aussi des groupes d'entraide. On s'informe sur des croyances erronées : ainsi, on croit souvent que plus on joue, meilleur on devient, donc on augmenterait ses chances de gagner, mais ce n'est pas vraiment la réalité. Ou encore : connaissez-vous le piège du « quasi-gain » ? C'est quand on est tombé juste à côté et que donc on rejoue, persuadé que la prochaine fois sera la bonne.

- Les joueurs sont de plus en plus nombreux à avoir besoin d’aide…

En tout cas, la ligne d'écoute téléphonique « Joueurs info service » qui a démarré avec l'ouverture des jeux d'argent et de hasard sur Internet en 2010, a déjà traité 32 000 appels. Ce sont surtout des hommes entre 20 et 50 ans, qui se sont retrouvés dans des situations financières et familiales critiques. Ce portail, c'est donc une entrée vers moins de dépendance.

Les liens

Joueurs info service

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.