Offenbach est à l'honneur en ce moment à l’Opéra Bastille, avec "Les contes d'Offmann", l'occasion de revenir sur art de l'opéra bouffe

Jacques Offenbach
Jacques Offenbach © Getty / Popperfoto

"Les Contes d'Hoffman" se jouent à l'Opéra de Paris. Cette œuvre que son compositeur n'a ni vue ni entendue. Elle fut créée après sa mort. Jacques Offenbach meurt en 1880, à 61 ans, sans profiter de la reconnaissance qu'il attendait et que cet opéra posthume lui apporte, trop tard, hélas.

Offenbach aurait dû être violoncelliste mais, étudiant au caractère bien trempé, le Conservatoire de Paris le renvoie. Bienheureuse éviction qui permet au jeune musicien allemand devenu français en 1860 de développer son art de la composition, des mélodies légères d'abord puis des opéras bouffes français de génie qui vont nous régaler aujourd'hui, dans "la Récréation".

Les Contes d'Offmann à la Bastille du 31 octobre au 27 novembre 2016, mise en scène de Robert Carsen, direction Philippe Jordan

Programmation musicale :

  • Générique : Thomas Enhco - I'm fine thank you

  • ADAM LALOUM / SCHUBERT Sonate pour piano en si b. maj D960 : scherzo - lp Schumann – Schubert/Adam Laloum – label Miraré

  • Ouverture La Belle Hélène / Offenbach – Philharmonia Orchestra – dir. Neville Marriner

  • La Belle Hélène : Voici les rois de la Grèce / Orch. et Choeur des musiciens du Louvre – dir. Marc Minkowski / Solistes : Yann Beuron – Laurent Naouri – Michel Sénéchal

  • ADAGIO & SCHERZO / Offenbach - London Mozart players

  • Fantasio : Pleure le ciel te voit / Orch. du Siècle des Lumières – dir. Mark Elder, Sarah Connolly

  • La grande Duchesse de Gérolstein : Dites lui qu’on l’a remarqué distingué / Orch. et Choeur des musiciens du Louvre – dir.Marc Minkowsk, Felicity Lott – Yann Beuron

  • Les Contes d’Hoffman : Belle nuit, ô nuit d’amour / Orch. et Choeur des musiciens du Louvre – dir.Marc Minkowski / Anne-Sofie von Oter - Stéphanie D‘oustrac

  • La fille du Tambour Major : Chanson de la fille du Tambour Major / Edmée Favart – enregistrement de 1927

  • Orphée aux Enfers : Ne regarde pas en arrière (final) / Orch. et Choeur de l’Opéra national de Lyon – dir. Marc Minkowski - Orphée : Yann Beuron – Eurydice : Nathalie Dessay

  • Ouverture La vie parisienne /Offenbach – Philharmonia Orchestra – dir. Neville Marriner

  • Mix La vie parisienne :

  • Air du Brésilien - Grand Orch. et Chœur René Alix – Dario Moreno / Dans cette ville toute pleine de plaisirs - Par nos chansons célébrons Paris + Final, Orch. et chœur du Capitole de Toulouse – dir. Michel Plasson / Solistes : Luis Masson (Baron de Gondremarck) Mady Mesplé (la gantière) Régine Crespin (Métella) Christiane Château (Baronne de Gondremarck)

  • CHILLY GONZALES Oregano (choix auditeur)
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.