Karine Deshayes est l'une de nos meilleures mezzo-sopranos, à l'aise chez Rossini comme dans la mélodie française.

Karine Deshayes dans Werther à Lyon en 2011
Karine Deshayes dans Werther à Lyon en 2011 © Getty / Jean-Marc Zaorski

Elle rentre juste de Moscou, où on a pu l'entendre dans Werther de Massenet, elle sorte un disque avec Sonya Yoncheva, le Stabat Mater de Pergolèse et elle sera ce jeudi à 20h au Musée d'Orsay, à Paris, avec une autre mezzo Delphine Haidan et le pianiste François Chaplin pour un récital programmé dans le cadre de l'exposition Second Empire.

Prochain concerts :

Le 17/11 au Musée d'Orsay avec Delphine Haidan et le pianiste François Chaplin

le 15/11 à Massy avec Le Quatuor Debussy et Sébastien Droy

le 09/06/17 aux Invalides avec Philippe Cassard

Programmation musicale :

Générique : Thomas Enhco - I'm fine thank you

MOZART Ouverture Don Giovanni Le concert de Vienne 23 mars 1783 – label Sony, Millenium Orch. – dir. Leonardo Garcia Alarcon

KARINE DESHAYES/SONIA YONCHEVA Stabat Mater dolorosa, Pergolese – Stabat Mater Ensemble Amarillis

BRAHMS Concerto en ré maj. op 77 pour violon et orchestre : Allegro giocoso, Orch. national de la Radiodiffusion française – dir. Otto Klemperer – violon : David Oistrakh

ROSSINI Contro un cor che accende amore, Le Barbier de Séville Orch. Les forces majeures – dir. Raphaël Merlin, Karine Deshayes

HAENDEL De torrente in via bibet, Dixit Dominus : duo Sopranos + choeur, Orch. et choeur Le concert d’Astrée, Karine Deshayes / Nathalie Dessay

SCHUMANN Symphonie n° 3 en mi b. maj op 97 dite Rhénane, Orch. de chambre de Lausanne – dir. Christian Zacharias

BERLIOZ Les nuits d’été : l’île inconnue, Orch. de la Suisse romande – dir. Ernest Ansermet

LADY GAGA/TONY BENNETT The lady is a tramp, Régine Crespin

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.