Sa musique n’est pas mélancolique, encore moins désespérée, au contraire, « Picture him happy », son nouvel album appelle à se sentir heureux face à la tyrannie de notre monde.

Ben Sidran au Chicago Blues festival en 2000
Ben Sidran au Chicago Blues festival en 2000 © Getty / James Fraher

Sur la couverture de son nouveau disque, l’américain Ben Sidran; 40 ans de carrière en tant que chanteur, pianiste et compositeur de jazz, Ben Sidran, donc, a choisi un dessin, un homme pousse une sphère plus grosse que lui et l’on pense évidemment au mythe de Sisyphe.

Le musicien, lecteur d’Albert Camus, parle donc, en chansons, de l’absurde de la vie. Mais Comment ça ? En faisant ou en écoutant de la musique. La musique peut nous sauver, c’est son credo.

Ben Sidran Quartet sera lundi soir prochain au Sunside Jazz Club à Paris

Programmation musicale :

Générique : Thomas Enhco - I'm fine thank you

RICKIE LEE JONES Show biz kids, titre co-produit par Ben Sidran sur album It’s like this

Live BEN SIDRAN I might be wrong, sur album Picture him happy

BEN SIDRAN Picture him happy, sur album Picture him happy

JAMES BROWN It may be the last time

DONALD FAGEN Maxine

BEN SIDRAN On the road again, sur album Dylan different

YASMINE HAMDAN Al jamilat, sur un poème de Mahmoud Darwish, sur album Al Jamilat – (à paraître le 17 mars)

Live BEN SIDRAN Was, sur album Picture him happy

Live BEN SIDRAN Faking it

BEN SIDRAN Feel your groove, sur album Feel your groove

BEN SIDRAN College, sur album Picture him happy

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.