Bonjour à tous… Ce n’est pas facile d’être père de l’Eglise aujourd’hui. Pas facile non plus d’être conducteur d’autobus en banlieue… salarié, retraité, chômeur (avec ou sans papiers). Et que dire de la mauvaise image des politiques, des banquiers, des patrons de supermarchés, des humoristes, des journalistes ? J’en passe ! La presse ce week-end est un chamboule tout où personne n’est épargné, pas même le Pape, dont LIBERATION se demande, s’il ne conviendrait pas de le changer. C’est une idée. A défaut de changer le monde ou d’améliorer la société, on pourrait se débarrasser du Saint-Père et dans la foulée, du Président de la République, des patrons, des salariés syndiqués, des humoristes, des journalistes et même des journaux, pour ne conserver que la presse en ligne anonyme, mais tellement réactive ! Bruno Frappat dans sa chronique de LA CROIX réagit lui aussi, quand il écrit que l’on tire sur le Pape, au moment précis où Benoit XVI publie une longue et courageuse lettre aux catholiques irlandais, éclaboussés par des scandales de pédophilie… « Eclaboussé » enrage Frappat, le mot est choisi… Il peut tourner en boucle des jours durant et faire la une des journaux âpres au lynchage. Avec une nouveauté : « le réagissez » que les fournisseurs d’accès vous mettent sous le nez en déversant leur actualité en pilule. Le pape éclaboussé ! Déchaînez-vous en toute impunité. On a le droit de traiter un Pape de tous les noms d’oiseaux. Parfois, ajoute le chroniqueur de LA CROIX, on se croirait dans ces pissotières de jadis où des pervers griffonnaient leurs fantasmes. Et mon confrère de citer en exemple, deux réactions des abonnés d’Orange, relevées le 25 mars dernier : « Il n’y a pas de scandales dans l’Islam et le Judaïsme. Certes, ils ne mangent pas de porc, contrairement aux cathos, mais en revanche, ils n’ont pas à assouvir leur sexualité avec les enfants, dont ils ont la charge spirituelle. Moi, ajoute l’internaute, cité par LA CROIX, j’aimerais un coup de balai qui viendrait dépoussiérer le catholicisme. Mon voisin chrétien a pris du recul avec les Evangiles quand sa fille s’est fait peloter par le curé du village ». Un autre internaute s’en prend au Pape Benoit XVI en écrivant « qu’il n’est qu’un vieux machin déguisé qui gagne sa croute au nom d’un Dieu –(qui s’il existait) – lui botterait le train ! » « Et voilà comment, à la veille de Pâques, on exécute un homme, une institution millénaire et le message évangélique des chrétiens sur terre », soupire Bruno Frappat, avant de citer un dernier commentaire de la presse en ligne : « Manque pas d’air Monsieur Ratzinger. Un des plus grands criminels de notre époque ». Dieu merci, l’hebdomadaire protestant REFORME se demande lui aussi pourquoi l’on médiatise aujourd’hui les dossiers complexes de pédophilies, datant des années soixante et soixante-dix. En expliquant toutefois, que les enfants victimes de ces actes scandaleux ont aujourd’hui soixante ans et ne veulent pas mourir avec ça sur la conscience. REFORME consacre deux pages à ce tsunami qui bouleverse les catholiques. Et le reste, à la résurrection du Christ, considéré comme le miracle de Pâques. Avec une question quasi philosophique : « Faut-il entendre cette résurrection à la lettre, ou considérer que le tombeau vide de Jérusalem évoque la victoire de la vie, sur la mort ». La vie… nous y voici, avec NICE-MATIN que l’ancien ministre de l’intérieur, Michel Poniatowski, appelait « Nice-Morning ». « Nice-Morning », dont le personnel était en grève hier, et qui titre aujourd’hui sur un week-end pascal où il convient de profiter de la vie. Grâce au sport, et aux dernières descentes de ski. Grâce aux expos, aux concerts, aux balades et au cinoche. Le Cinéma, dont la VOIX du NORD nous dit en manchette, qu’il fait sa révolution numérique, et que depuis « Avatar » les salles de la région Nord/Pas-de-Calais, s’équipent dare-dare, en projecteurs adaptés aux films en 3D. La PROVENCE, le PARISIEN et quelques autres quotidiens régionaux saluent la victoire de Bernard Tapie, définitivement blanchi d’une affaire vieille de 16 ans qui l’opposait au Crédit Lyonnais. Tapie, relaxé hier par le Tribunal correctionnel de Paris et riche de quelques dizaines de millions d’euros qui lui donnaient le sourire hier soir, sur France 2, face à Laurent Delahousse et qui lui permettent de redire ce matin au PARISIEN : « Je n’exclus rien, ni de revenir au sport, ni de refaire de la politique ». A part ça… comme le soulignent aujourd’hui l’ECHO de la Haute-Vienne, le MONDE, le COURRIER PICARD, la MONTAGNE de Clermont-Ferrand, l’ALSACE de Mulhouse. Il y a 8 millions de pauvres en France… 8 millions ! Et selon l’INSEE l’écart se creuse entre les riches et les pauvres… Les très hauts revenus s’envolent et les autres descendent lentement et sûrement… D’où ce dessin du caricaturiste Deligne à la une de la MONTAGNE, où l’on voit sur une balance, un gros capitaliste à cigare, déclarer à un plateau de la Roberval qui s’élève non pas, salauds de pauvres… Mais, Messieurs, Mesdames, vous mettez en péril tout l’équilibre de la société française. Un homme descend aussi dans les sondages : Nicolas Sarkozy, dur, dur d’être Président en ce moment… Salauds d’électeurs, dit ironiquement Jack Dion dans MARIANNE… Tandis que Nicolas Domenach décrit un hyperprésident, hyperpuissant…

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.