C’est demain, seulement, qu’ils prendront le départ des Sable d’Olonne. A 13H02 précisément… Top départ, donc, pour la 8ème édition du Vendée Globe.

29 bateaux, 29 skippers qui s’élanceront pour ce grand tour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance… Le benjamin a 23 ans, le doyen 66, et ils ont un peu plus de 45.000 kilomètres à parcourir… Ce qui équivaut à un peu moins de 25.000 milles marins… Des émotions en perspective, du suspens et des abandons… Et le sujet fait la Une, ce matin, d’une bonne partie des journaux… « L’aventure commence » titre LA NOUVELLE REPUBLIQUE, oubliant que l’aventure ne commence que dans 24 heures… « Sur le Vendée Globe, la fièvre monte », titre OUEST France, tandis que LE PARISIEN nous livre les petits secrets de certains des aventuriers… Un voilier sur la mer pleine page également dans LIBERATION… Une invitation au voyage : « Prenons le large », lance le journal, en précisant que le record de l’épreuve est détenu par le Français François Gabart, lors de la dernière édition : 78 jours, 2 heures et 16 minutes. Record à battre, évidemment… Désormais, en bateau, on peut donc faire le tour du monde en moins de 80 jours… Mais le monde, dans 80 jours, à quoi ressemblera-t-il donc ? Eh bien quand les navigateurs rentreront de leur périple, ils constateront qu’il a évidemment changé.

D’abord, les USA auront un nouveau président. Le vote a lieu mardi prochain et le sujet fait la Une du FIGARO ce matin… « Aux Etats-Unis, la campagne de toutes les outrances », relate le journal qui revient sur un sondage paru dans le NEW YORK TIMES... Consternés par le niveau des débats, 82% des Américains se disent "dégoûtés" par les injures et les attaques personnelles auxquelles se sont livrés Démocrates et Républicains... Jamais, d’ailleurs, des candidats n’ont été si impopulaires : un taux d’impopularité de 60% pour Donald Trump et de 53% pour Hillary Clinton… Laquelle tente aujourd’hui de mobiliser l’électorat Afro-Américain. Il avait voté en masse pour Obama il y a huit ans, mais aujourd’hui il pourrait bien choisir, en majorité, l’abstention…

C’est aussi ce que pourrait faire les jeunes qui s’étaient engagés en faveur de Bernie Sanders, ainsi que l’explique LA CROIX, qui s'intéresse aux doutes de la jeunesse américaine… « Les jeunes Américains ne rêvent plus », c’est le titre du reportage… Et là encore, il apparaît que cet électorat-là préfère de loin Clinton à Trump mais que, déçus par très piètre niveau de la campagne, il pourrait décider de s’abstenir mardi prochain.

Dès lors, une idée pour Hillary Clinton : inviter tous les électeurs à se plonger dans la lecture des aventures d’Harry Potter. C’est ce que suggère cette étude dont se fait l’écho ALTERNATIVES ECONOMIQUES : étude menée pour savoir si les valeurs portées par les romans de J.K. Rowling pouvaient contribuer au rejet de la candidature de Trump… La première de ces valeurs étant, pour résumer : la tolérance face à toutes les différences… 1.000 Américains ont été interrogés et voilà donc la conclusion de la chercheuse qui a eu l’idée de cette enquête : plus les gens lisent Harry Potter, et plus ils respectent notamment les musulmans et les homosexuels… Plus ils lisent Harry Potter, et moins ils croient en l’efficacité des politiques punitives. Et donc, finalement, oui : plus ils lisent les livres d’Harry Potter et moins ils aiment Donald Trump… Comme le rappelle l’auteure, il n’est d’ailleurs pas rare d’attribuer une influence politique à un roman. On sait ainsi que La cas de l’oncle Tom a fait beaucoup pour amener l’opinion publique américaine à refuser l’esclavage. Et c’est donc à lire dans ALTERNATIVES ECONOMIQUES. Mais l’édito du mensuel est consacré à un autre sujet : l’évacuation des migrants de la « jungle » de Calais…

Triste expression que ce mot jungle – on laisse ainsi penser qu’on parle d’animaux… Ou que ceux qui y vivaient y vivaient comme des animaux… A tout prendre, on préfère ce sous-entendu-là… Et, comme s’en réjouit Guillaume Duval, on a donc évacué « sans trop de casse » cette jungle de Calais… Quant au transfert des milliers de réfugiés qui s’y trouvaient, transfert dans 450 centres répartis sur le territoire, « il n’a pas mis le pays à feu et à sang ». Preuve, selon l’éditorialiste, que « même s’ils râlent beaucoup et donnent parfois leurs suffrages à de dangereux boutefeux, les Français ne sont pas devenus pour autant, dans leur grande majorité, un peuple de racistes inhumains prêts à rejeter à la mer des hommes et des femmes qui fuient la misère et la guerre. » « Il faut se souvenir, ajoute-t-il, que parmi les pays occupés par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, la France est celui qui a réussi à sauver le plus de Juifs en les cachant. » « En réalité, conclue-t-il, les Français valent mieux que ce que leurs dirigeants pensent d’eux. »

Et, de fait, le pays n’est donc pas « à feu et à sang »… Et, ainsi que le rapporte LE PARISIEN, c’est « sans incident » que 3.800 réfugiés ont été évacués hier de place de Stalingrad à Paris. Ils ont été transportés vers des centres d’hébergement, parfois aménagés au tout dernier moment. Cependant, prévient LIBERATION, ce démantèlement ne sera sûrement pas le dernier dans la capitale et il devrait y avoir d’autres évacuations… D’abord, parce que le flux des arrivées ne se tarit pas. Ensuite, parce que Paris est désormais le principal point d’attraction en France depuis la destruction du campement de Calais. Au nord de la ville, certains réseaux de passeurs sont d’ailleurs devenus très actifs.

Quand les navigateurs du Vendée Globe rentreront de leur périple autour du monde, ils découvriront par ailleurs que la droite a enfin choisi son candidat pour la présidentielle… Les journaux, ce matin, reviennent sur le deuxième débat qui s’est tenu jeudi. Et, si l’on en croit LE FIGARO, tous les candidats sont très satisfaits de leur prestation…C’est, du moins, ce que rapportent leurs proches… Les proches de Nicolas Sarkozy : ils l’ont trouvé « très détendu ». Les proches d’Alain Juppé : ils l’ont trouvé « très puissant ». Les proches de François Fillon : « très précis, très concret ». Les proches de Bruno Le Maire : « motivé comme jamais ». Quant à ceux d’NKM, ils estiment qu’elle a tout simplement « crevé l’écran »…

Autant de qualificatifs évidemment très élogieux… Quasi des mots d’enfants, dont on a d’ailleurs l’habitude de dire qu’ils sont « de droite »… Mais alors pourquoi donc dit-on que les enfants sont de droite ? L’explication se trouve ce matin dans les colonnes du PETIT LIBE, le supplément ‘jeunes’ du journal, qui nous raconte que dans une cours de récréation, c’est très généralement l’enfant le plus fort qui a le plus de pouvoir…

Des scientifiques français et suisses ont récemment fait des expériences avec des enfants qui confirment un peu ce sentiment. Dans l’une d’elles, ils ont inventé une histoire entre deux marionnettes. Appelons-les Caramel – le chat, et Noisette – la souris. C’était toujours Caramel qui choisissait les jeux et les enfants voyaient donc bien que c’était Caramel le chef.

Les scientifiques ont ensuite demandé aux enfants de donner un petit chocolat à une marionnette et un grand chocolat à l’autre. Ceux qui avaient 3 et 4 ans donnaient le grand chocolat à Caramel, le chef. Ceux de 5 ans le donnaient soit à Caramel, soit à Noisette. Et ceux de 8 ans donnaient le grand chocolat Noisette, celui qui ne décidait jamais. Mais pourquoi ces choix différents ?

Notamment parce qu’à 3 ou 4 ans, on dépend beaucoup de ses parents : ce sont eux qui décident, et ça semble normal. C’est pour ça que les plus petits donnent le grand chocolat à la marionnette qui décide. Quand on a 8 ans, on est un peu plus indépendant, et on pense que si on donne à ceux qui ont moins, les autres nous aideront aussi le jour où on en aura besoin. En donnant le grand chocolat à la marionnette qui a le moins de droits, les enfants veulent ainsi rééquilibrer. Avec ces expériences, on peut ainsi imaginer que les enfants les plus jeunes ressemblent plutôt à des gens de droite, même si, bien sûr, ils n’ont pas encore, à proprement parler, d’opinions politiques.

Quand les navigateurs du Vendée Globe rentreront de leur périple autour du monde, ils verront également ce qu’est devenu la Turquie. Quelques heures après leur arrestation par les autorités, 11 des dirigeants du parti d’opposition pro-Kurde ont été placés en détention préventive. Dans la REPUBLIQUE DES PYRENEES, Jean-Marcel Bouguereau estime que la Turquie, pays que l'on a pu décrire comme un exemple de démocratie dans le monde musulman, a aujourd'hui basculé dans « une dictature qui n'a rien à envier à certains précédents latino-américains »...

Quand les navigateurs du Vendée Globe rentreront de leur périple autour du monde, on saura aussi ce qu’il en est du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Lande : « Le coup de théâtre », titre ce matin PRESSE OCEAN... Lundi, le rapporteur de la cour administrative de Nantes va demander l'annulation des arrêtés préfectoraux autorisant les travaux sur le site de Notre-Dame-des-Landes. Et souvent, ce genre de demande obtient satisfaction…

Enfin, dans 80 jours – et même dès la semaine prochaine, on saura comment s’est passée la réouverture du Bataclan. Un an après l'attaque terroriste qui a fait 90 morts, c'est le chanteur britannique Sting qui viendra donner un concert. « Sting va réveiller le cœur du Bataclan », commente LA PROVENCE, tandis que OUEST FRANCE donne à lire l'émotion du gérant de la salle. C’est dans sept jours, seulement, qu’aura lieu le concert, mais oui, on peut prédire qu’il y aura de l’émotion…

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.