Le rôle d'Oman dans la libération d'Isabelle Prime

Ce qui n'a pas échappé, notamment, aux journalistes du Figaro et de Libération, c'est cette petite phrase glissée par François Hollande : "J'exprime toute ma gratitude à tous ceux qui ont œuvré à cette solution, et notamment au sultan d’Oman, Qabous ibn Saïd". "Oman, clé de la libération d'Isabelle Prime", titre Libé , qui nous en dit plus sur ce sultanat de 3 millions d'habitants, "connu pour sa douceur de vivre", nous dit-on, et qui est devenu aujourd'hui un médiateur redoutablement efficace dans la région. En 2011, "il était déjà intervenu pour la libération de trois otages humanitaires français détenus au Yemen". Il a aussi servi "d'intermédiaire discret" dans les négociations sur le nucléaire iranien.

Pour un pays comme la France,c'est un intermédiaire d'autant plus précieux qu'il fait preuve "d'une prudente neutralité" dans les affaires qui secouent la région. Le sultanat d'Oman est par exemple la seule monarchie du Golfe à avoir refusé de participer aux raids aériens menés par l'Arabie saoudite au Yemen. Même dans ses affaires intérieures, difficile de trouver une faille : son monarque est considéré comme un "dirigeant éclairé"... Qui a notamment limogé 12 ministres après des tirs de policiers sur une manifestation d'opposants, et augmenté son allocation aux chômeurs et le salaire minimum. "La contestation ne s’est pas éteinte pour autant, mais elle n’a plus sombré dans la violence", raconte Luc Mathieu. "Oman a pu recommencer à jouer les intermédiaires, aussi discrets qu’efficaces".

La France bat des records de ventes d'armes

Comparée à ce sultanat pacifique, la France paraît bien belliqueuse : elle n'a jamais vendu autant d'armes, nous dit Libération . En particulier au voisin d'Oman justement, l'Arabie saoudite, qui nous a rapporté près de 8 milliards d'euros entre 2010 et 2014, loin devant le deuxième plus gros acheteur d'armes françaises, l'Inde (4 milliards d'euros sur la même période). De quoi se permettre de rembourser sans problème un ou deux Mistral de temps en temps. Au total, la France devrait vendre pour 15 milliards d'euros d'armes en 2015.

À quoi est dû ce succès du joujou guerrier made in France ? N'en déplaise à François Hollande et Jean-Yves Le Drian, ce n'est pas seulement dû à leurs efforts diplomatiques. Pour Pierre Alonso : "La France profite du désengagement américain , du mécontentement de plusieurs pays arabes à l’égard de Washington et du regain de tensions au Moyen-Orient." En clair, du fait que les États-Unis ne parviennent plus à vendre leurs armes dans ces régions où ils les ont un peu trop utilisées.

Marianne et le "double jeu" de la Turquie

Reportage dans l'hebdomadaire avec les combattants kurdes pris au piège "entre le sultan et le califat" selon Allan Kaval , autrement dit entre les dirigeants de l'État turc et l'organisation de l'État islamique. Il y dénonce un marché de dupe de la Turquie, engagée en fanfare dans la lutte contre les djihadistes en Syrie voisine mais qui depuis s'attaque principalement aux rebelles du PKK dans la même région, à l'opposé du précepte "les ennemis de mes ennemis sont mes amis". "Si aucune nouvelle frappe aérienne contre l'État islamique n'a été enregistrée depuis le vendredi 24 juillet", explique le reporter, "les bases du PKK sont pilonnées quotidiennement par l'aviation turque . Les attaques contre les djihadistes ne servent qu'à simuler un rapprochement avec la coalition afin de couvrir l'éradication du PKK".

Principal prétexte : l'attentat-suicide commis le 20 juillet, à l'origine des premiers bombardements puis d'une vaste politique antiterroriste en interne, qui a permis au Recep Tayyip Erdogan de demander la fin de l'immunité parlementaire de députés du HDP pour leurs liens avec le mouvement kurde... Des députés, Marianne le rappelle, qui ont empêché le Premier ministre d'obtenir la majorité absolue , et de réformer la Constitution pour s'orienter vers un régime présidentiel. La boucle est bouclée.

Sécheresse record en France

C'est bien simple : nous venons de vivre le mois de juillet le plus sec depuis 2003, et le troisième plus chaud depuis 1900, selon le Figaro . "Une catastrophe pour les éleveurs", s'alarme Philippe Grégoire, président du Mouvement national des éleveurs de nos régions. "Dans les cas les plus difficiles, certains vont vendre tout ou partie de leur troupeau pour survivre économiquement. Ce sera la goutte d'eau qui fera déborder le vase à la rentrée".

Plus anecdotique, sachez que cette sécheresse pourrait aussi avoir des conséquences dramatiques sur les réserves.... de choucroute ! La soixantaine de producteurs de choux alsaciens craignent une récolte deux fois moins élevées qu'une année normale... "Les têtes de choux qui poussent en ce moment pèsent au maximum 2kilos alors qu'elles devraient en faire le triple".

Manadou et Lucas, "éloge paradoxal du silence"

Laure Manaudou et son ancien entraîneur Philippe Lucas commentent actuellement sur France Télévisions les championnats du monde de natation. Et dans leur édito, Mathieu Grégoire et Grégory Schneider, du service sports de Libération font un décryptage hilarant du duo , véritables Bogart et Bacall de la natation selon eux. "Lucas a deux vitesses", analysent-ils. "La première, à propos de tous les nageurs : 'ce sont ses premiers championnats du monde, dont il n'y a rien à dire'. Et la seconde : 'quand on a dit ça, on a tout dit.' Mais dit quoi ?", se désespèrent les journalistes, reprenant cette phrase de Laure Manaudou, à qui on demandait comment elle faisait pour supporter la conversation de son coach pendant toutes ces années : "Je n'entendais pas, j'avais la tête sous l'eau".

Zizizanie chez les nudistes

Si vous préférez tomber le maillot, le magazine du Monde propose un passionnant reportage sur l'île du Levant , paradis des naturistes depuis 1931, et qui vit aujourd'hui une véritable querelle de clocher sur les endroits où l'on devrait pouvoir ou non se balader nu, déterminés par un arrêté municipal de 1978 qui a permis l'âge d'or de l'île. Un arrêté dont certains demandent la modification vers un peu plus de souplesse, face à des opposants qui ne veulent pas voir de gens nus dans les commerces ou sur le port. Une bagarre qui a aussi un enjeu économique : relancer le tourisme sur l'île en l'ouvrant un peu plus aux "textiles" ...

"C’est un village d’irréductibles Gaulois, qui s’engueulent autour du banquet puis se font la bise après", assure une habitante pas inquiète.

Deux portraits "pas très fun" dans Society

Le premier sur Angela Merkel, dont on nous assure qu'elle était plus drôle quand elle était jeune... Et que ce n'est de toute façon pas évident d'être un modèle de rigolade et de décontraction quand on est fille d'un pasteur luthérien qui, peu après votre naissance, décide de traverser la frontière pour passer en Allemagne de l'Est (oui, oui, de l'Est).

Mais le portrait qui attire le plus notre attention c'est celui de Nigel Richards, ce Néo-Zélandais de 48 ans qui a surpris le monde entier en remportant le mois dernier les championnats du monde de Scrabble francophone, sans parler un mot de Français . Et pour un membre de la Fédération française,"c’est comme si un footballeur devenait tennisman du jour au lendemain" .

La légende dit que Nigel Richards a appris par coeur les 387.000 mots du lexique français, en neuf semaines. "Faux", explique sa meilleure amie. "Ça lui a pris six ou sept semaines seulement. Mais il n'a pas fini d'apprendre les mots de 10 lettres". Gaspard Manet et Raphaël Gaftarnik se sont penchés sur le parcours de cet être hors-norme, qui vit quasiment comme un ascète, sauf dans un domaine : l'immobilier. Il possède notamment sept maisons en Nouvelle-Zélande et une dizaine en Malaisie.

Le pire, pour les adversaires qu'il a battus aux championnats du monde, c'est qu'il est arrivé là presque par hasard. Un organisateur raconte : "Quand je lui ai demandé pourquoi il venait ici, il m’a répondu: ‘Je suis passionné de vélo, je voulais découvrir l’Europe donc j’ai regardé s’il n’y avait pas un tournoi dans le coin.’ ” Dès le lendemain, il repartait pour une autre compétition, dans sa langue maternelle cette fois. Presque trop facile...

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.