Bonjour à tous… Ca s’appelle « Sensation » et le poème est d’actualité cette semaine où 620.000 adolescents se préparent au bac. Tandis que les autres, tous les autres, vont fêter la musique et l’arrivée de l’été dimanche prochain. Un été, que le JOURNAL DU DIMANCHE, dans sa page société prévoit chaud, mais pas forcément beau. Les experts sont d’accord sur la chaleur pour tous, mais avec une incertitude, le temps sera-t-il sec ou humide ? Au printemps 1870, Arthur Rimbaud, écolo avant la lettre, se souciait moins que cela de l’instabilité du climat. « Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers, Picoté par les blés, fouler l’herbe menue : Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds. Je laisserai le vent baigner ma tête nue. Je ne parlerai pas, je ne penserai rien : Mais l’amour infini me montera dans l’âme, Et j’irai loin, bien loin, comme un bohémien, Par la Nature – heureux comme avec une femme ». Tour de France des kiosques dominicaux. En Vendée, PRESSE-OCEAN remarque en manchette que l’été donne le glas des manifestations… Vérification hier, avec la MARSEILLAISE contrainte de titrer : Manifs en demi-teinte, mais déterminées. En Meurthe-et-Moselle, l’EST REPUBLICAIN de Nancy, consacre sa première page aux agriculteurs, en affirmant que Michel Barnier a su les apaiser. Le BERRY REPUBLICAIN fait carrément l’impasse sur la colère des producteurs contre la grande distribution et titre sur les concours de labour et les comices agricoles, qui à Vierzon en particulier, donne le ton et la couleur de l’été. LE TELEGRAMME de Brest réagit positivement à une conséquence de la crise, qui rend le camping de plus en plus tentant aux yeux des Français. D’autant qu’au fil des ans, le camping de papa a changé et pris du galon. Le REPUBLICAIN LORRAIN, à Metz, préfère engager ses lecteurs sur les chemins de l’auto-nostalgie. L’auto de collection à prix réduit, qui séduirait selon ce journal, les jeunes possesseurs de vieilles deuches et d’antiques quatre-pattes. Naturellement le MAINE LIBRE fait tout le contraire, et applaudit déjà à la bonne tenue des Peugeot aux 24 heures du Mans, en titrant : « Audi affaibli.. Peugeot si près ». Si près de quoi, du succès peut-être cet après-midi. La MONTAGNE de Clermont-Ferrand, choisit de mettre l’accent sur le Salon du Bourget qui ouvre demain. A Mulhouse, le journal l’ALSACE évoque un centenaire morose, par ce grand rendez-vous de l’Air et de l’Espace. Tandis que Science et Vie, dans son numéro spécial Aviation 2009, rappelle qu’il y a cent ans, le 25 juillet, Louis Blériot entrait dans la légende, en ralliant pour la première fois, d’un coup d’aile la France et l’Angleterre. Eric Hamonou signe ce dossier, qu’on peut résumer d’une phrase. Blériot, industriel audacieux de 37 ans, avait bien de l’audace pour s’engager ainsi sur son monoplan. 30 minutes de traversée, pas vraiment de préparation et un coup de pot. Il faisait beau ! Il fait déjà beau à Nice, où l’on fête le livre et où selon NICE-MATIN, une Rama Yade éblouissante fait un tabac. Photo de la secrétaire d’Etat aux Droits de l’homme, au-dessous d’une manchette évoquant l’enthousiasme des Azuréens pour la pilule Alli. Depuis sa mise en vente, le 6 mai dernier, la pilule minceur connaît un succès phénoménal, même si son efficacité réelle est contestée. NICE-MATIN consacre deux pages, à l’obsession des kilos en trop et souligne, que certains pharmaciens du département des Alpes-Maritimes sont en rupture de stock. Le magazine ELLE y va aussi de ses recettes minceur signées Anne-Sophie Pic, avant de proposer à ses lectrices et ses lecteurs, une bonne manière de porter le short… sans se rater ! Le MONDE dans son supplément préfère privilégier la tête bien pleine, en saluant le succès des festivals d’été et en s’écriant, sur la photo d’un guitariste dynamique : en avant la culture. Je terminerai ce tour d’horizon des journaux dominicaux avec LA VOIX DU NORD, inquiète de la qualité des eaux de baignade. Et NORD-ECLAIR déjà intéressé par l’épreuve de philosophie sur laquelle vont plancher, jeudi prochain, les candidats bacheliers. LA CROIX y pense peut-être aussi, en consacrant ce week-end, un dossier passionnant à la Résistance. Quand la mémoire est héritage ! Soixante-neuf ans après l’appel du Général de Gaulle, comment, demande le quotidien chrétien, les derniers témoins transmettent-ils, l’esprit de la résistance. Tout le monde a été, est ou sera gaulliste, prétendait-on. Mais que vaut ce mot et la fameuse certaine idée de la France, aujourd’hui. Bruno Frappat, dans sa chronique de dernière page consacre quelques lignes aux mots nouveaux et souligne le néologisme de Le Pen. Le Pen, qui s’en prit, dimanche dernier à la télé à ceux qu’il appelle « les climatistes ». « Un nouvel isme », écrit Frappat. « Le Pen aime ça ». Après le socialisme, le communisme, l’euro-mondialisme, l’européisme, il nous lançait à la figure et à l’entendement, comme diable de l’époque, ce climatisme. Un mot pas mal trouvé encore qu’au contenu vague. Vous êtes climatiste, vous ? Nous le sommes tous peu ou prou, cela dépend du temps qu’il fait. Il y a des aubes glaciales (même en juin) ou l’on serait plutôt très anti-climatiste. C’est comme écolo, on l’est plus ou moins suivant les saisons. Au fait, quel temps fait-il en Europe ? Oui, quel temps fait-il ? Incertain mon cher confrère ! L’été sera chaud, mais pas forcément beau, comme l’écrit LE JOURNAL DU DIMANCHE, qui parle déjà d’objectif 2012. Avec deux questions : Nicolas Sarkozy a-t-il déjà gagné la présidentielle. Et comment la gauche peut-elle rebondir. Le NOUVEL ECONOMISTE, journal des pouvoirs d’aujourd’hui préfère évoquer l’art de la guerre et expliquer que la crise est là. Et oui, car les nouvelles d’Iran sont mauvaises, très mauvaises, le POPULAIRE du CENTRE s’en inquiète fort, à raison. Le PARISIEN aussi et il n’est pas le seul. Les chancelleries s’agitent déjà. Elles espèrent… elles espèrent moins. Moussari attendu comme Grouchy, c’est Ahmadinejad qui l’emporte comme Blücher. D’où la grande prudence des communiqués diplomatiques aujourd’hui : « Les irrégularités présumées au cours de l’élection présidentielle en Iran et les violences qui ont suivi ». « Contestation des résultats par deux de ses adversaires, a déclaré samedi le ministère des Affaires étrangères ». « La Secrétaire d’Etat Hillary Clinton a dit espérer que le résultat de vote reflétait la véritable volonté et le désir de la population ». Espérons, espérons, espérons en effet. Mais le PARISIEN a raison d’anticiper sur une politique iranienne durcie.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.