Cette semaine, dans l'éphémère de la presse une "capture d'écran - capture de l'instant".

135 000 photos appartenant aux victimes du tsunami au Japon, ont pu "retrouver leur âme". Elles étaient souvent imbibées d'eau salée, couvertes de bactérie, couvertes de pétrole. Le Monde nous rapporte l'initiative de la retoucheuse photo Becci Manson.

Reconnecter avec l'histoire de la planète, c'est également rendu possible par les nouvelles technologies. "Angela Micol pourrait avoir fait l'une des plus grandes découvertes du siècle en utilisant Google Earth" relate Télérama. Deux plateaux, sept monticules, c'est ce que l'on voit du ciel égyptien.

Localiser c'est une chose, mais nous pouvons maintenant prédire la localisation ! "Les téléphones pourraient prédire tous nos déplacements. Bonne ou mauvaise nouvelle ?" interroge Slate. Une équipe de scientifiques britanniques vient de trouver l'algorithme. Sur vingt quatre heures de déplacements, la marge d'erreur est de seulement 20 mètres !

Dans cette défiance de l'espace et du temps, les Américains sont prêts à aller loin. Très loin. Cinq millions de dollars pour étudier l'immortalité, Global News revient sur ce projet au financement record.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.