la revue de presse du samedi 18 avril est signée Marion Lagardère:

Dans la presse ce matin, quand l’Histoire se répète…

Oui, vous savez, c’est ce léger sentiment de redondance, latent, que le lecteur ressent parfois…

Et il façonne les lignes de vos journaux ce matin….

Exemple en Une du Figaro : « trois ans après, Hollande reste enlisé dans l’impopularité »…. Sondage à l’appui, qui réaffirme le même constat que ses prédécesseurs : 79% de mécontents « ou de très mécontents » d’après l’institut Opinion Way…. Et 52% d’électeurs socialistes dits « insatisfaits »….

Redondants aussi mais dans un tout autre genre : le péremptoire « l’OM se saborde » en Une de l’Equipe…

Troisième défaite d’affilé pour l’Olympique de Marseille… 1 à 0 face à Nantes… De quoi faire dire au quotidien sportif que le mal est profond…

Pourtant, il y a des chances pour que là aussi l’Histoire se répète :

Les chiffres parlent…. depuis 2002, à trois reprises, Marseille a totalisé 10 défaites ou plus MAIS s’est tout de même retrouvée sur le podium…

Enfin, redondantes aussi, les réponses qui font suites aux drames nationaux… Il y a eu aux Etats-Unis le célèbre « Patriot Act » après le 11 septembre 2001…

En France, après les attentats contre Charlie Hebdo et le magasin Hyper Casher, c’est la loi Cazeneuve sur le renseignement…

Un texte dont le vote cette semaine à l’Assemblée n’a pas clôt le débat sur la surveillance et la vie privée, loin de là…

Enquête de l’institut Odoxa dans le Parisien : 7 français sur 10 estiment que la loi sur le renseignement « remet en question certaines libertés et le respect de la vie privée »….

MAIS ! 7 français sur 10… les mêmes… jugent que cette loi est malgré tout utile…

Alors, comme en réponse à ce paradoxe de ce qu’on appelle l’opinion, Médiapart publie un texte de Laurent Chemla, membre de l’association « la quadrature du net »…

« c’est à vous citoyens que je m’adresse, dit-il, « vous » qui avez entendu parler d’une certaine loi sur le renseignement, mais qui vous en foutez…. »

Suit ce qu’il a intitulé sa « lettre à ceux qui s’en foutent »….

Parce que quand on se sait potentiellement surveillé on agit pas, on ne pense pas librement…

Parce que la démocratie est une chose fragile…

Parce que quand un gouvernement sait tout de vous, il sait aussi quels mots utiliser pour vous vider l’esprit, quelles craintes agiter, quel bouc émissaire dénoncer, quelle promesse faire, pour que vous restiez couchés…

Vous qui pensez n’avoir rien à cacher au gouvernement, n’oubliez pas que demain, ce ne sera plus forcément le même…. Mais que les outils de surveillance, eux, resteront….

Et de conclure : « il est encore temps d’appeler votre député : le vote final de la loi aura lieu le 5 mai… Après, il sera trop tard… », dit-il..

Il sera trop tard…. Ou pas…

…Aux Etats-Unis, plus de 10 ans après le vote, le congrès s’interroge aujourd’hui sur la possibilité de réformer le Patriot Act…

Autre histoire sans fin dans nos journaux ce matin : le bras de fer entre l’Europe et la Grèce…

Avant les grecs, il y a eu l’Irlande, le Portugal, l’Espagne aussi… Autant de challenger pour un bras de fer avec Bruxelles…

Alors, ce matin, Libération pose la question… : « l’Europe serait-elle un déni de démocratie ? »

Qui est le plus légitime ? La Grèce, qui par la voix d’un pouvoir élu, envoie paitre l’Europe et ses sanctions ? Ou l’Europe, justement, et ses gouvernements élus… ?

« Le débat est aussi virulent à l’intérieur de Libération qu’à l’extérieur, précise le journal… »

Manière de régler les affaires de familles en public…

Et la bataille fait rage en page 2…

Avec d’abord, le billet de Jean Quatremer, correspondant spécialiste ès-coulisses bruxelloises qui précise :

« les Etats de l’Union sont engagés par les traités qu’ils ont librement signés….. et une nouvelle majorité politique ne peut ni s’en affranchir ni les modifier unilatéralement…. Un Etat reste lié par ce qu’il a signé, quelle que soit la majorité politique en place, et son action ne peut QUE s’inscrire dans les limites ainsi tracées. »

Le rappel à la loi a le mérite d’être clair… Mais preuve que le débat bat son plein, Jean Quatremer est pris en sandwich entre l’édito de Laurent Joffrin, qui taxe le traitement imposé à la Grèce par l’Union de « stupidement brutal »…

et le plaidoyer pro-grec de Maria Mala-gardis qui raconte « l’impression d’être saigné par l’Europe » : « les grecs voyants salaires et retraites fondre comme neige au soleil, découvrant le phénomène des SDF, jusqu’alors totalement inconnu et se sentant en permanence menacés de perdre leur droits sociaux »…

Un quotidien d’incertitude qui fonde, explique-t-elle, la popularité de Syriza… 47% d’opinion favorable, 10 points de plus que les 36% de voix recueillis aux dernières élections… Conclusion, du journaliste Sotiris Koukios : « Toute la popularité acquise par ce parti depuis le vote n’est donc qu’un prêt contre l’austérité »…

L’austérité donc…

Le seul remède prescrit par l’Europe à chaque mauvais bulletins de santé de ses états membres… Une cure qui impacte la vie des citoyens…

Le portefeuille, mais aussi l’esprit.

Argument ultime envoyé aux défenseur de l’austérité par une congrégation de psy anglais… 442 experts, chercheur et psychothérapeutes signent une lettre publiée sur le site du Gardian…

Le titre est on-ne-peut plus clair : « L’austérité et la culture malsaine du bénéfice à tout prix, attentent profondément à la santé mentale »….

Ils ne parlent pas de la Grèce, mais de la Grande Bretagne, expliquant que, certes ! le gouvernement décide des coupes budgétaires, mais qu’en bout de chaine, c’est dans leurs cabinet de consultation que se déversent les conséquences de cette politique…

Stress, dépression, envie suicidaires… « Cette lettre, écrivent ils, doit sonner le glas d’une large campagne contre les dégâts que le néolibéralisme fait subir à la santé mentale de la nation »…

De la Grèce à l’Angleterre, l’Europe se morfond, mais les migrants, eux, sont toujours plus nombreux….

Inévitablement, les récits, les images, se ressemblent, d’années en années, de mois en mois… l’Histoire là aussi se répète…

3 mille 500 noyés en 2014,

1200 embarcations arrivées sur les côtes depuis le premier janvier,

Et 21 mille 500 personnes avec elles… 20% de plus que l’an passé…

Ce qui fait dire à Bernard Stéphan dans la Montagne :

« Coupable Europe ! », « l’Europe, de laquelle on attendrait une vraie solidarité, est d’une passivité coupable ! ….

Plus zélée à menacer les pays au nom de la règle des 3% de déficit, plutôt qu’à aider les états comme l’Italie qui sont en première ligne pour l’accueil des migrants…

« Voici longtemps déjà, écrit François Régis Hutin dans Ouest France, nous avons cité cette phrase de Bernanos : « le pas des mendiants fera trembler la terre »…

En 1990, nous posions la question… Et Voici que la prophétie de Bernanos se réalise aujourd’hui…. :

500 mille migrants sont en marche vers l’Europe….! Grande fuite devant la misère, devant la faim, et plus encore, devant les guerres, les exclusions ethniques, les persécutions religieuses, les exactions dictatoriales…. »

Editorial de Ouest-France donc, à la Une duquel se trouve une autre embarcation….

Evidemment, l’Hermione…. Les services photos de vos journaux rivalisent pour illustrer « la grande aventure » comme le dit le titre de Sud-Ouest… Voiles blanches et mer turquoise, du Figaro à Libé, en passant par le Républicain Lorrain….

Un bateau flambant neuf tous droits sortis des souvenirs du passé, pour déployer un peu de rêve au temps présent…

Enfin, quand le passé revient au présent, c’est le Disquaire Day !

Oui, et vous avez pu l’entendre ce matin, la Maison de la Radio participe et vous êtes les bienvenus toute la journée pour célébrer le disque… !

Au rayon des fétiches vintages, la galette Vinyl tient une place de choix….

A lire dans Le Monde, ce reportage de Sylvain Siclier à Villaines la Juhel, en Mayenne, au pays du microsillon…. Le responsable marketing de l’entreprise Moulage Plastique de l’Ouets, MPO, explique :

« en septembre 2010, nous avions eu un pic, avec 300 mille pièces produites….

En mars 2015, c’est-à-dire, le mois dernier tout juste, il a été de

960 mille… » Le triple donc….

Inimaginable il y 10 ans…

Mais tous les reliquats d’un temps révolu ne bénéficie pas de l’effet vinyl…

Pas de résurrection, de regain d’intérêt soudain pour les cabines téléphoniques par exemple…

« Elles disparaitront en 2017 » annonce le Figaro dans ses pages saumons…. Et rejoindront ainsi Minitel, Tatoo et Bibop dans le musée de l’ex-France Télécom… « Certains avancent pourtant la nécessité d’avoir un accès à un téléphone à tout moment, en cas d’urgence, précise le journal… chez Orange, on relève que la chance de trouver un détenteur de portable est infiniment plus élevée que celle d’avoir une cabine téléphonique à proximité… »

Manière de dire que, si l’histoire est un perpétuel recommencement, le téléphone public n’a malgré tout aucune chance de revival d’ici 20 ou 30 ans…

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.