Par Frédéric Pommier

La psychologie de la valise.

Dis-moi ce que tu mets dans ta valise, et je te dirai qui tu es ! Deux pages de conseils, ce matin, dans les colonnes du PARISIEN , pour bien préparer ses bagages avant de partir en vacances. Dossier futile, en apparence, mais en apparence seulement, car d'après le journal, la façon que nous avons de remplir nos balluchons dit beaucoup de choses sur nous-mêmes, comme l'explique très sérieusement le psychiatre Didier Lauru , qui s'est penché sur la question. « Faire sa valise , dit-il, c'est orchestrer un mini-déménagement, et c'est l'angoisse de la séparation de la petite enfance qui remonte à la surface.Une angoisse qui s'inscrit aussi dans la mémoire collective : l'histoire de l'humanité n'est qu'une longue transhumance, et l'homme, qui a toujours été en mouvement avec ses biens, a toujours dû faire des choix pour savoir ce qu'il emmenait avec lui ou pas. »

__

Dès lors, il y a ceux qui font des listes de ce qu'ils doivent emporter trois semaines avant le départ. « Ceux-là , analyse le psychiatre, sont les plus angoissés : ils ont besoin de tous leurs repères pour se sentir bien ailleurs. » Il y a ceux, à l'inverse, qui ne préparent leurs sacs qu'à la dernière minute.« Ceux-là , analyse le psychiatre, sont en partie dans le déni. Ils sont dans la résistance à l'injonction de la société qui impose de tout maîtriser. » Il y a également ceux qui transportent toute leur maison. Ils empilent, ils entassent, ils en prennent beaucoup trop. Le plus souvent, ce sont des femmes... Il y a ceux qui délèguent ce pensum à leur moitié. Le plus souvent, ce sont des hommes... Mais les plus heureux, si l'on en croit le psy, ce sont ceux qui n'emportent que trois slips et deux tee-shirts. Ceux-là s'autorisent à vraiment lâcher prise. Pour eux, les vacances sont comme « une mise à nu » .

Et sinon, on procède comment pour remplir son barda ? Selon le quotidien,ce qui prend le moins de place, c'est de rouler ses vêtements. Et si jamais vous avez de l'argent à perdre, sachez qu'il existe des coaches pour vous aider. Mais oui, des coaches en valises : 180 euros la prestation d'une heure et demi. Il n'est pas interdit de penser qu'il s'agit d'une arnaque.

Et une fois les bagages bouclés, on peut, par exemple, s'envoler pour la Grèce ! La Grèce, où le tourisme représente 20% du PIB et qui, malgré la crise, continue d'attirer les touristes. Encore que, d'aprèsLE PARISIEN , il y a eu des annulations depuis le référendum. Le propriétaire d'un hôtel de l'île de Poros confie même queles Allemands ont quasiment disparu. En moyenne, ces trois dernières semaines, les réservations depuis l'Allemagne ont diminué d'un tiers, confirme une agence de voyage en ligne.

La Grèce, qui continue d'alimenter les pages des journaux. LE FIGARO rapporte ainsi que son sauvetage« fait tanguer la majorité d'Angela Merkel » . Le plan d'aide à Athènes, voté par le Bundestag, ayant exacerbé les tensions entre les proches de la Chancelière. Autre conséquence : Alexis Tsipras a écarté les frondeurs de son gouvernement.

A propos de frondeurs, vous lirez dans LE MONDE, que Yanis Varoufakis, l'ex-ministre grec des Finances, participera le 23 août à la fête de la Rose organisée par Arnaud Montebourg à Frangy-en-Bresse. Et Montebourg de prévenir : «Ce sera un très grand Frangy, avec un homme qui a sa liberté, qui pourra dire ce qu'il veut , et qui aura beaucoup à nous apporter, car il a l'expérience d'un responsable d'un gouvernement presque mis sous tutelle. » Mais alors, cette invitation, et cet affichage politique aux côtés de Varoufakis, est-ce le signe d'un nouveau pas d'Arnaud Montebourg vers une candidature à la présidentielle en 2017 ? Question posée par le journal. Mais l'intéressé réfute tout signal envoyé à la majorité actuelle. Il veut juste, dit-il, « participer à la pédagogie du monde» . La formule est jolie. N'empêche, ce nouveau coup d'éclat agace dans le gouvernement. « Comme toujours, il va faire le show, mais ça ne débouchera sur rien » , tempère cependant un conseiller ministériel.

Lire également, toujours dansLE MONDE , le papier de Florence Aubenas :retour sur les suicides qui, ces dernières années, se sont multipliés en Grèce. Un matin d'avril 2013, c'est un pharmacien à la retraite qui a bouleversé l'opinion. Devant la station de métro la plus fréquentée d'Athènes, il s'est braqué une arme sur la tempe. Le gouvernement grec venait d'annoncer une baisse des pensions. Dans sa lettre, le pharmacien écrivait : « Je préfère mourir dignement que manger dans les poubelles. » Toutefois, depuis quinze jours, le nombre d'appel au standard de SOS-Suicide à Athènes a chuté de 40%. A l'annonce de la fermeture es banques, les urgences des hôpitaux ont été envahies : crises de panique, dépressions. Puis, cela s'est brusquement calmé.« L'organisation surprise du référendum semble avoir joué un rôle d'apaisement collectif. »

Une fois les bagages bouclés, on peut également s'envoler pour la côte d'Azur !Par exemple à Vallauris , entre Cannes et Antibes, une jolie bourgade qu'a d'ailleurs choisie le roi d'Arabie Saoudite . Voilà maintenant quarante ans qu'il vient y séjourner dans une vaste villa, avec sa suite et sa famille. Problème : il a récemment fait savoir qu'il souhaitait privatiser la plage publique de la Mirandole, ce qui provoque la consternation des riverains. « La colère gronde contre le roi d’Arabie Saoudite » , titre ainsi LE FIGARO , qui nous explique que les autorités saoudiennes viennent de couler une dalle de béton sur le sable, destinée à recevoir un ascenseur permettant de relier la plage à la propriété du souverain. Une pétition a déjà recueilli plus de 600 signatures, à l'initiative de l'Association de défense de l'environnement de la commune. « On ne peut pas accepter , dit-elle, que nos lois ne soient pas respectée, qu'il s'agisse du roi d'Arabie Saoudite ou du pape ! » Mais, en l'occurrence, il ne s'agit donc pas du pape.

LE FIGARO évoque d'ailleurs une autre destination, et pas forcément pour les vacances... Et là, il n'y a pas de plage, et un peu moins de soleil : c'est Londres. Le quotidien fait sa Une sur « Ces entrepreneurs français qui choisissent de partir à Londres. » Ils sont de plus en plus nombreux à s'installer outre-Manche, séduits par la simplicité administrative, la flexibilité du marché du travail et le faible niveau des charges sociales.

Tous les journaux reviennent aussi sur le feu vert donné hier à la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes .« Valls veut lancer les travaux » , titre ainsi OUEST FRANCE ... « Le projet va se poursuivre » , confirme PRESSE OCEAN . Mais dans LA REPUBLIQUE DES PYRENEES ,Jean-Marcel Bouguereau regrette que le Premier ministre se soit précipité en annonçant que le projet serait mené à son terme... « Il n'a pas pris la mesure , écrit-il, de cette nouvelle préoccupation des Français : la défense d'un paysage mangé, ravagé, mité, défiguré. »

La menace terroriste figure aussi, bien sûr, parmi les préoccupations. Portrait, dans LA VOIX DU NORD , du garçon de 17 ans, mis en examen avec deux autres jeunes pour association de malfaiteurs en vue de lapréparation d'actes de terrorisme sur le site militaire de Béar . Il s'appelle Ismaël et il était très accès sur les jeux vidéo, mais il n'avait manifesté aucun signe de radicalisation.

Enfin retour aux vacances, avec, dansLA CROIX , un dossier sur celles et ceux qui profitent de l'été pour prendre la plume ... Partout, en France, fleurissent des ateliers d'écriture en juillet et en août. Interview, dans le journal, de l’écrivain Philippe Delerm , qui confie que l'été est pour lui un moment privilégié pour écrire dans sa maison du Tarn-et-Garonne. D'ailleurs, ses souvenirs de vacances lui ont inspiré de nombreux textes. Bref, avant de boucler vos valises, juste à côté du maillot de bain, on ne sait jamais : glissez donc un stylo !

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.