Toute médaille a son revers

La réalité, ce n'est jamais tout noir ou tout blanc, non : la plupart du temps, il y a du noir, il y a du blanc, du blanc caché derrière le noir, du noir caché derrière le blanc... Bref, chaque médaille a son revers, comme le dit l'expression. Expression confirmée par de nombreux exemples dans la presse ce matin.

Notamment dans la presse britannique. A la Une du Sunday Times : « Les Anglais super-riches ont doublé leur fortune depuis le début de la crise économique en 2009 » ... Dans le supplément du journal, on trouve également le classement des sportifs les plus argentés de Grande-Bretagne. Numberone : Lewis Hamilton, pilote de Formule 1 double champion du Monde ; un compte en banque estimé à 88 millions de livres - 123 millions d'euros.

But every coin has two sides – chaque médaille a son revers, et dans le Journal du Dimanche , vous lirez le reportage de Karen Lajon à Blackpool, « Blackpool, la face cachée du miracle britannique » ... Loin des traders de la City, cette ancienne cité balnéaire est l'une des villes les plus pauvres du Royaume-Uni : un taux de chômage de 20% - 50% chez les plus jeunes, et la ville caracole en tête des municipalités les plus alcoolisées du pays. D'après les habitants, Blackpool est devenu « un repaire de drogués » ... Et que font les autorités ? Elles délèguent les problèmes aux acteurs sociaux, comme les Eglises ou les associations caritatives. Ceux qui ne trouvent pas de travail accusent les Polonais, et tout cela fait le jeu du parti xénophobe et antieuropéen, lequel est arrivé en tête lors des dernières élections européennes. Dans dix jours, il pourrait de nouveau créer la surprise aux élections législatives – élections qui, dès lors, pourraient bien « bousculer le Royaume-Uni » , titre l'hebdomadaire, évoquant « un scrutin plus décisif qu'il n'y parait » : fin programmée du bipartisme, sortie envisagée de l'Union Européenne, défaite possible de David Cameron...

David Cameron, qui vante pourtant son beau bilan économique, mais ce dernier n'est rien d'autre qu'une « catastrophe sociale » , analyse Emmanuel Sanseau dans les colonnes de Politis , en précisant que 13 millions de Britanniques vivent sous le seuil de pauvreté... Malgré une croissance parmi les plus rapides, la misère ne cesse donc de se développer. Rien n'est tout blanc, rien n'est tout noir, et deux chiffres résument la situation : l'année de l'élection de Cameron, 40.000 personnes avaient recours au Trussel Trust , la principale banque alimentaire du pays. Aujourd'hui, elles sont 25 fois plus... D'où le titre du papier : « Un million de Britanniques souffrent de la faim » ...

Et ce n'est pas forcément le rose qui va les consoler, mais il y a tout de même du rose... « Ce dimanche, tout Londres scrute la clinique de Kate » , titre Le Parisien . Des dizaines de fans campent même aux pieds du bâtiment. La maman de George devrait accoucher de son deuxième enfant dans les heures qui viennent.

Every coin has two sides : la formule vaut aussi pour Hillary Clinton. Et c'est, là encore, à lire dans LeParisien . Depuis qu'elle a lancé sa campagne il y a maintenant quinze jours, tout semblait sourire à la candidate à l'investiture du parti démocrate pour la Maison Blanche. Elle, en tout cas, était tout sourire... Tout sourire, notamment, à la Une de Paris Match la semaine dernière. Mais Géraldine Woessner nous explique qu'un bouquin la fait aujourd'hui « trembler » ... Son titre : « Clinton cash » , il paraît le 5 mai, et il laisse entendre que le couple Clinton a usé de son influence pour faire des affaires. En dix ans, Bill et Hillary auraient amassé 117 millions de dollars, et ce, notamment, grâce à la fondation crée par Bill pour financer des projets humanitaires. Des révélations qui font état de très sérieux conflits d'intérêt. L'équipe d'Hillary dénonce évidemment une manœuvre destinée à la déstabiliser...

Autre info en provenance des Etats-Unis

On apprend que la Maison Blanche a été la victime d'une cyber-attaque, attaque jugée préoccupante. Info du New York Times , relayée par le site du Monde ... Des pirates internet ont donc réussi à pénétrer le système informatique de la Maison Blanche, et ils ont ainsi pu consulter des mails adressés à Barack Obama par certains collaborateurs, ainsi que des mails qu'il leur a lui-même envoyés... Affaire embarrassante, car après enquête, il apparait que les hackers seraient liés au pouvoir russe. Les services de sécurité du président américain précisent toutefois que sa boîte mail personnelle n'a pas été piratée... En somme, tout n'est pas noir. Mais tout n'est pas blanc non plus.

A propos des migrants qui, chaque semaine, trouvent la mort en Méditerranée, on a du mal à voir le côté positif de la médaille...

Difficile à voir, en effet, mais pourtant, il existe peut-être des solutions. C'est en cas ce que veut croire Jean-Louis Borloo, qui, ce matin, fait la Une du Journal du Dimanche , pour réclamer une nouvelle fois « Un plan Marshall pour l'Afrique » ... Il a créé en mars une fondation visant à électrifier le Continent, et pour lui, le problème de fond qui provoque l'arrivée massive de migrants en Méditerranée, c'est l'absence d'accès à l'énergie en Afrique... A ses yeux, on est donc « à côté de la plaque » quand on se demande quoi faire des migrants. « La priorité absolue, dit-il, c'est l'électricité » ... Sans électricité, pas d'agriculture, pas d'accès à l'eau, pas de lumière, pas d'industrie... Il propose un plan visant à électrifier en 10 ans 80% du Continent... « Cela changerait la donne et cela permettrait à l'Afrique de passer de 5% à 12% de croissance par an » ... Nettement plus efficace, selon lui, que de s'en prendre aux passeurs ou de couler des bateaux... Peut-être a-t-il raison.

Autre chose dans l'actu

Dans le journal, on peut lire aussi un portrait de Sid Ahmed Ghlam, l'homme qui projetait d'attaquer des églises et qui a tué, dimanche dernier, Aurélie Châtelain. Il avait pourtant l'image d'un jeune homme irréprochable : soutien de famille, prof d'arabe à la mosquée, musulman moderne... C'était « la double vie d'un étudiant modèle » , titre l'hebdomadaire... Une double vie... Homme à deux faces... Dont l'une était celle du groupe Etat Islamique.

Un groupe, dont les troupes sont en grande partie composées d'étrangers ; de jeunes Européens, mais également des Asiatiques... Quelques 200 Maldiviens seraient ainsi, ces derniers-mois, partis combattre en Irak et en Syrie. Alors 200, me direz-vous, ce n'est pas grand-chose, mais rapporté à la population – les Maldives comptent moins de 360.000 habitants, ça en fait le plus gros contingent du monde... Des chiffres rapportés par The Indian Express – l'article est à lire cette semaine dans Courrier International ... Dans toute la capitale, mais également dans de plus petites îles de l'archipel, on peut lire des graffitis appelant les jeunes à rejoindre le djihad, et toute une série de comptes Twitter et de sites internet basés aux Maldives font la promotion de l'Etat Islamique... 200 sont donc partis, fanatisés par des gangs prônant un islam radical, des gangs liés à la fois aux cartels de la drogue et au racket organisé...

Du reste, les manuels scolaires posent également problème, expliquent les militants des Droits de l'Homme sur place : dans le manuel d'études islamiques des classes de troisième, on peut lire que « le règne de l'islam sur le monde est proche » , et que le djihad est « une obligation à l'encontre de ceux qui sont un obstacle à la religion » - en l'occurrence, les juifs et les chrétiens, lesquels, est-il écrit, « collaborent contre l'islam » ...

Islam radical, disions-nous... Nouvelle illustration avec le reportage de Manon Quérouil-Bruneel dans le mensuel Marie Claire : « Derrière la carte postale, l'implacable charia »... Carte postale, car chez nous, la simple évocation des iles des Maldives nous fait d'emblée rêver... Du sable fin, du soleil et de l'eau translucide... Le paradis, en somme... Un paradis pour le tourisme, dont l'archipel tire les deux tiers de ses revenus... Mais derrière, donc, ces beaux clichés, se cache une réalité qui, elle, ne fait pas rêver... Une réalité effroyable... Les Maldiviennes sont fouettées en public quand on apprend qu'elles ont des relations sexuelles hors mariage – fouettées à coup de « dhurra », sortes de fines batte de baseball... Les burqas prospèrent dans les rues, les bikinis sont interdits, tout comme les baisers sur les plages... On constate une recrudescence des mariages précoces, dès l'âge de 9 ans... Depuis quelques années, l'archipel a donc amorcé un virage radical... Au détriment des femmes, qui étaient nettement plus libres il y a une décennie... Témoignage d'Ashra, 25 ans : « A cause de la charia, même le vernis à ongle est devenu impur, sous prétexte qu’il nous empêcherait de prier correctement. » Témoignage d'Iva, 37 ans, qui compte parmi les cinq femmes députées au Parlement : « Désormais, je n'ose plus faire mon jogging en short. Tous les jours, je reçois des menaces de mort, même sur mon téléphone portable. »

Aujourd'hui, certains jugent tout à fait plausible le scénario catastrophe d'un Afghanistan sous les tropiques. Les extrémistes ont déjà infiltré l'armée et la police et ils sont à deux doigts de s'emparer du pouvoir... En somme, le petit paradis que constituent les Maldives serait en train de se transformer en véritable enfer...

Dans le même genre, le site Atlantico nous apprend que la police australienne vient d'ouvrir une enquête sur un établissement scolaire islamique de Melbourne... Etablissement dont le directeur aurait récemment interdit aux élèves de sexe féminin de pratiquer la course à pied... La raison, c'est que d'après lui, en courant de façon excessive, les jeune-filles risqueraient de perdre leur virginité...

Quand on entend de telles inepties, on a juste envie de prendre illico sa carte au MLF... Mais qu'est-ce que c'est qu'être féministe ? C'est le dossier du numéro de Elle cette semaine... Lisez notamment la chronique d'Alix Girod de l'Ain... « Je suis féministe, mais... » Elle écrit par exemple : « Je suis féministe, mais quand un homme me dit que je suis jolie, ça me fait plus plaisir que quand il me dit que je suis intelligente... » La réalité, ce n'est jamais tout noir ou tout blanc...

Quoi d'autre dans les journaux

Une info pêchée dans L'Express : les agents des impôts auraient reçu pour consigne de leur hiérarchie de répondre le moins possible aux questions qui leur seront posées au guichet dans les semaines qui viennent... Alors que s'ouvre la période de renvoi des déclarations de revenus 2015, les contribuables sont nombreux à se présenter dans leur centre, pour obtenir de l'aide...Mais ordre a donc été donné à ceux qui, jusque-là, étaient chargés de les accueillir – ordre a été donné de les renvoyer à chaque fois vers le site internet... Commentaire désabusé d'un agent : « C'était la seule période de l'année où les citoyens nous aimaient. Et finalement, on nous l'enlève. » De fait, si l'unique réponse autorisée, c'est « renseignez-vous sur le site internet » , il y a fort à parier que les agents des impôts ne vont pas se faire que des amis.

Enfin, évidemment, le séisme au Népal occupe une large place dans la presse ce matin... « Le Népal dévasté » , titre à sa Une La Marseillaise ... « Katmandou en ruines » , précise L'Indépendant ... Dans Ouest France , des témoins racontent cette secousse de plus de trente secondes, qui a semé le chaos... Bâtiments écroulés, notamment dans la capitale et des avalanches meurtrières sur les pentes de l'Everest... Le dernier bilan fait état d'au moins 2.000 morts. Et là, j'avoue, je peine à voir le revers de la médaille...

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.