Le pape François, superstar

des milliers de jeunes acclament le pape à copacabana
des milliers de jeunes acclament le pape à copacabana © reuters

Il est probablement ce qui pouvait arriver de mieux à l'Eglise catholique, si l'on en croit vos journaux en cette clotûre des journées mondiales de la jeunesse au Brésil. Le pape François, qualifié d'infatigable alors qu'il multiplait rencontres et déplacements, devient aujourd'hui "Superstar" dans le Parisien-Aujourd'hui en France.

Qu'importe la polémique sur le coût de cet événement pour le Brésil, le souverain pontife a "réussi son examen de passage", selon le quotidien. Lui qui est parvenu à égaler les Rollings Stones en rassemblant deux millions de catholiques à Rio: la ville n'avait pas connu cela depuis le concert rock de 2006 sur la plage de Copacabana. Avec, en guise de refrain l'appel au dialogue, souligne La Croix qui revient sur les enseignements donnés par le pape François tout au long de cette semaine. Dialogue donc, "avec le peuple", "entre les générations", "responsabilité solidaire", également : "pour que personne ne soit privé du nécessaire" et même "laïcité de l'Etat", "favorable à la cohabitation entre les diverses religions".De belles paroles sans doute mais "qui ne sont qu'un pansement". Confession d'une jeune Brésilienne, dans le Journal du Dimanche. Estela s'est installée très tôt pour être au plus près de la scène, au plus près du pape dont les paroles, selon elle, "apportent du réconfort". Mais, "François n'a pas le pouvoir de changer les choses", poursuit la jeune femme, "il ne va pas résorber la misère sociale. Ce sont les hommes politiques qui doivent dégager" conclut-elle.

"Le sang a l'odeur de la victoire"

heurts meurtriers en égypte entre anti et pro-morsi
heurts meurtriers en égypte entre anti et pro-morsi © reuters

Il est de ces inscriptions qui glacent le sang. Sur son site internet, Libération décrit cette "petite maison qui sert d'hôpital de campagne", cette "chambre froide pas froide du tout" et ces "37 cadavres, recouverts par des draps blancs maculés de sang",ces "37 sympathisants de Mohamed Morsi" tués lors d'affrontements avec la police. Ils sont 75 en tout, issus des deux camps qui s'affrontent, à finir gisant non loin de la foule excitée, la plupart victimes de balles d'armes automatiques lors de la nuit précédente. L'un d'eux avait 16 ans. Se savait-il en danger de mort? "Danger de mort", titre Rue 89, pour les deux révolutions tunisienne et egyptienne, les deux premières du printemps arabe. Deux "processus politiques engagés en 2011" et qui menacent aujourd'hui de s'effondrer. Alors comment ne pas frissonner devant cette citation, écrite à la craie, sur l'une des sépultures de fortune, entourée de "flaques de sang pas encore bien séché" écrit le correspondant de Libération au Caire, cette inscription donc: "ce sang a l'odeur de la victoire".

Nouvelle polémique autour de la castrophe de Saint-Jacques de Compostelle

Après les aveux d'une vitesse excessive par le conducteur du train, après les interrogations sur le système de freinage qui aurait dû ou pu empêcher le terrible déraillement, El Païs s'interroge aujourd'hui sur l'intervention des secours.

Ils auraient mis deux heures à déclencher l'alerte 2. Groupes électrogènes qui tardent à arriver, hélicoptères qui ne parviennent pas à décoller ou encore une coordination des secours qui se fait au portable, faute de PC de communication, autant d'éléments repris dans un rapport confidentiel que le journal s'est procuré. Quatre jours après l'accident au 78 morts, l'Espagne devra donc, une nouvelle fois, s'expliquer.

Sept millions de Maliens appelés aux urnes

Sept mois à peine après l'intervention française dans le nord du pays. "Jamais le délai entre le début d'une crise et un scrutin n'aura été aussi court", écrit Tanguy Berthemet sur le Figaro.fr. Trop court. Mais c'était sans compter sur le spectre de l'Irak et de l'Afghanistan : la France ne veut pas s'enliser comme l'ont fait les Etats-Unis après leurs interventions. François Hollande a donc voulu un scrutin rapide. Au risque de voir un autre spectre laisser planer son ombre: celui d'une élection ratée. Au risque aussi de "réveiller la dépouille de la Françafrique"Alors tant pis pour ce village de 2000 habitants et seulement dix électeurs identifiés. Tant pis pour les ambassades où un tiers à peine des cartes d'électeurs ont été reçues. Tant pis encore le million de carte imprimées en trop et la crainte d'une fraude massive qu'elles portent avec elles. Pour le Huffington Post, c'est clair: "Quel qu'en soit le résultat, ces élections seront acceptées par la communauté internationale"Mais à quel prix? "Beaucoup de gens espèrent un rapide retour à la normale", peut-on lire sur le site d'information. Et de poursuivre: "La triste réalité est que ce n'est pas possible, ni rapide, ni lent puisque rien n'a jamais été normal, ni sous la dictature, ni sous la démocratie".

Un sur deux

manuel valls lance un appel au calme à trappes
manuel valls lance un appel au calme à trappes © reuters

Selon le Journal du Dimanche, vous êtes un sur deux à voir Manuel Valls à Matignon. Et derrière ce sondage Ifop, les secrets d'une stratégie, décortiquée par le JDD. Qui ose le parallèle: comme Nicolas Sarkozy, en son temps place Beauvau, l'actuel ministre de l'Intérieur "convainc au-delà de son camp"; comme Sarkozy, il multiplie les sorties médiatiques: "dissolution de groupuscules, participations à des repas du ramadan, intervention à Trappes" et cette semaine encore: "visite au GIGN, puis nouvelle ruptûre du jeune". Manuel Valls sera-t-il le grand gagnant du prochain remaniement ministériel? Il lui faudra, certes veiller à limiter ses écarts de langage, ces "discours tonitruants", "barbarie des gangs marseillais", "meurtre de trop en Corse" ou "Roms qui ne veulent pas s'intégrer". Mais ce "travailleur infatiguable qui ne laisse jamais un coup de téléphone sans réponse", comme le décrit un ministre dans le quotidien, pourrait bien être amené à poursuivre son ascension.

Prendre de la hauteur

Si haut qu'il se paye le logo de l'Equipe ce matin, le corps un peu tordu, certes, la jambe gauche écartée pour ne pas toucher la barre: le perchiste Renaud Lavillenie "ébouriffant" selon le quotidien sportif. Il a signé hier un nouveau record de France: 6 mètres 02. De quoi hurler avec les 60 000 spectateurs du stade olympique de Londres. De quoi rêver aussi en vue des championnats du monde à Moscou dans deux semaines rêver de monter encore plus haut, pourquoi pas jusqu'au record mondial et ses 6 mètres 16. Saut dans le vide, vitesse vertigineuse et enchaînements acrobatiques. L'autre image du jour s'étale dans Femina, celle d'une plongeuse qui semble survoler la cathédrale de la Sagrada Familia, l'une des 2500 nageurs, venus de 180 pays pour les championnats du monde de natation qui débutent aujourd'hui à Barcelone.

Pourquoi pas un petit whisky?

Whisky
Whisky © Radio France

Encore un peu tôt sans doute et à consommer avec modération et puis, avant de laisser couler le liquide doré dans un verre ou votre gosier, un peu de repos est nécessaire. Trois ans et un jour minimum de vieillissement en futs pour mériter l'appellation whisky. Et dans un fût qui a déjà servi, explique Slate.fr, au risque de voir "le bois prendre l'ascendant sur l'eau de vie".

Et c'est là tout le problème: où trouver ces futs usagés, de préférence ceux qui ont préalablement acceuilli bourbon ou xérès? Jusqu'à présent, la consommation de sherry espagnol par les vieilles anglaises à l'heure du thé assurait l'arrivée de ces futs sur le territoire britannique.Mais voilà, il est des habitudes qui se perdent et des courbes de consommation qui dégringolent: 45% de baisse en dix ans et une terrible question que pose donc le site d'information en ligne ce matin: "Les vieilles Anglaises auront-elles la peau du scotch?" A méditer ...

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.