Que la force soit avec toi…

En Ecosse, on en recense 14.000 – soit autant que les sikhs et les hindouistes réunis. En République Tchèque, on en compte 15.000, et 20.000 en Nouvelle-Zélande, où ils sont plus nombreux que les témoins de Jéhovah. Mais c'est en Angleterre et au Pays-de-Galles que leur nombre est le plus important : 177.000 disciples déclarés – soit 50.000 de plus que la scientologie... Mais alors, s'agit-il d'une secte ? Ou bien d'une religion ? Eux disent que c'est une religion : la religion Jedi , du nom des personnages de la saga Star Wars ...

On parle donc de jediisme et ce nouveau mouvement religieux compte plus de 500.000 membres à travers la planète. Pour l'essentiel dans des pays anglo-saxons, mais il existe aussi un temple de l'Ordre Jedi au Brésil... Alors, peut-être penserez-vous qu'il s'agit là d'une blague – et sans doute qu'au départ, il s'agissait d'une blague. Sauf que désormais, ses adeptes expriment leurs convictions avec le plus grand des sérieux, à l'image de Christina Hetu, qu'a rencontrée le quinzomadaire SOCIETY. Dans le civil, elle travaille pour le gouvernement canadien, et elle est par ailleurs chef élue du Conseil de l'Eglise du jediisme ...

« Mais alors quelles sont donc les activités de cette Eglise ? » , lui demande le magazine. Réponse : des réunions, des formations, des séances de méditation. Avec pour seul impératif : le respect du code Jedi délivré dans le film : « il n'y a pas d'émotion, il y a la paix ; il n'y a pas d'ignorance, il y a la connaissance ; il n'y a pas de mort, il y a la Force » ... Que la Force soit avec toi, selon l'expression consacrée... « Pour moi , résume Christina, être Jedi signifie vivre une vie où l'on essaye d'aider les autres. »

Une philosophie qui serait, au fond, pas très loin du Bouddhisme... Mais être un Jedi de nos jours, ce n'est pas forcément de tout repos. Surtout quand on choisit de porter le costume traditionnel : le manteau à capuche qui descend jusqu'au pied, sans parler du sabre laser. Ainsi, en 2010, un chômeur Jedi britannique, à cause de sa tenue, s'était vu refuser l'entrée de l'agence pour l'emploi. Il avait crié à la discrimination religieuse et obtenu, dans la foulée, des excuses officielles de l'administration. Preuve qu'outre-Manche, on ne prend pas le jediisme à la rigolade...

Et le sarkozisme est-il une religion ? Oui, d'une certaine manière – du moins, si l'on en juge par le vocabulaire utilisé pour qualifier le Congrès qui s'est tenu hier : on a parlé de grand-messe ... La grand-messe des Républicains, qui ont enterré l'UMP. LE TELEGRAMME emploie même, ce matin, le mot baptême : « Le baptême des Républicains » , c'est le titre à la Une. Et le quotidien file la métaphore. « Nicolas Sarkozy a porté, hier, sur les fonts baptismaux son nouveau parti. » Devant ses supporters, l'ancien chef de l'Etat en a profité pour vilipender une gauche qui trahirait la République... « Les Républicains et Sarkozy d'emblée à l'offensive » , commente LA PROVENCE, tandis que SUD OUEST se fait un peu plus ironique : « Le nom a changé, mais pas Sarkozy » ... Et le journal d'évoquer l'ambiance en demi-teinte dans laquelle s'est tenu le congrès fondateur du mouvement. En demi-teinte, car Alain Juppé, tout comme François Fillon, ont été copieusement sifflés au moment de leurs discours. Et puis les adhérents, les disciples, les fidèles étaient finalement moins nombreux qu'annoncé. 20.000 fans étaient attendus, et pour LE TELEGRAMME, ils n'étaient sans doute que 10.000...,« Il y avait moins de 10.000 personnes » grince même un proche de Bruno Le Maire dans les colonnes du JDD...

N'empêche, si l'on en croit Dominique de Montvallon, Nicolas Sarkozy serait, ce matin, un homme soulagé. Soulagé et heureux, car jusqu'au tout dernier moment, il redoutait que ce Congrès ne se termine en drame. Et, de fait, si l'on fait exception des sifflets, il n'y a pas eu de drame. Pas de drame de l'avis même des proches de ceux qui se sont fait siffler... « Pour Juppé, c'est pas grave, il a pris un abonnement » , commente ainsi un proche du maire de Bordeaux interrogé dans LE PARISIEN... LE PARISIEN qui a d'ailleurs fait les comptes, en écoutant le discours du patron de l'ex-UMP : il a prononcé 86 fois le mot République , soit bien plus encore que François Hollande lors des cérémonies d'hommage au Panthéon mercredi. D'après le quotidien, Nicolas Sarkozy aurait même testé hier ce qui ressemble à un slogan pour la future présidentielle : « La République de la confiance » ...

« Après l'OPA sur la République, l'OPA sur la confiance » , relève également le JOURNAL DU DIMANCHE, qui nous apprend en outre que l'organigramme du nouveau parti pourrait être bientôt, très bientôt modifié. La n°2, Nathalie Kosciusko-Morizet, serait sur la sellette. Nicolas Sarkozy continue de la juger vraiment très agaçante...

Hier, le grand-prêtre a parlé et, pour lui, le pouvoir actuel serait donc du côté obscur...

Mais, dès lors, une question : est-ce que c'était mieux du temps où Nicolas Sarkozy présidait le pays ? Est-ce que le pays se portait mieux ? Pas sûr, si l'on en croit les chiffres de l'Observatoire des inégalités, qui publiera jeudi son tout dernier rapport. Bilan alarmant : entre 2008 et 2012, la France populaire s'est enfoncée dans la misère... Le niveau de vie moyen annuel des 10% de Français les plus pauvres s'est réduit de 540 euros – une baisse de plus de 6%... Commentaire du sociologue Louis Maurin, le président de l'Observatoire : « Ce n'est même plus un problème de riches qui s'enrichissent et de pauvres qui s'appauvrissent. Ce qu'on observe , dit-il, c'est un vrai décrochage des classes les moins favorisées. » C'est à lire à la page 28 de L'EXPRESS...

Autre constat, sur la même page : le moral des CRS est toujours au plus. Et certains dénoncent, en prime, des « aberrations » dans les consignes données dans le cadre du plan Vigipirate. Témoignage de l'un d'eux : « Il arrive qu'on nous demande de garder des locaux, pour la seule raison que le bâtiment a abrité, dans le passé, des serveurs informatiques de CHARLIE HEBDO... Parfois, on doit aussi surveiller le domicile de personnalités sans que la hiérarchie nous dise de qui il s'agit. Par exemple, c'est sa gardienne qui nous appris que l'immeuble qu'on protégeait était celui de Michel Houellebeq – et qu'en l'occurrence, il était en vacances. » Il ne manquerait plus que le ministère de l'Intérieur décide de les équiper de sabres laser...

Être Jedi, c'est « vivre une vie où l'on essaye d'aider les autres » , disions-nous tout à l'heure. Mais aider les autres ne signifie pas que l'on peut oublier les règles de la loi. La Croix Rouge vient pourtant d'être épinglée par l'Inspection du travail. C’est LE PARISIEN qui révèle l'information : un rapport dénonce le temps de travail excessif des salariés du siège. 480 salariés, dont certains feraient parfois des journées de plus de dix heures, d'autres étant tout bonnement privés du repos quotidien minimal. Au total, ce sont 3.800 infractions qui ont été relevées sur la seule année 2014... Et la Croix-Rouge, dont les finances sont déjà dans le rouge, doit désormais payer la somme de 11 millions d'euro d'amende. « Carton jaune contre la Croix-Rouge » , titre le quotidien, auquel la direction de l'association n'a pas souhaité répondre...

Il en est d'autres, en revanche, qui s'expriment dans la presse. Interview de Laurent Berger, n°1 de la CFDT dans le JOURNAL DU DIMANCHE. Il invite le gouvernement à « dire stop » au patronat et dit "niet" à toute modification du contrat de travail.

Interview de François-Marie Basnier dans les colonnes du même journal. Après sa condamnation à 3 ans de prison dans l'affaire Bettencourt, il joue les fiers à bras : « Les Meyers veulent ma ruine , dit-il, mais au fond, je m'en fous ! »

__

Et puis je vous conseille la lecture de la rencontre avec Jean-Marie Le Pen, dans le magazine SOCIETY. Un entretien crépusculaire, titré d'ailleurs « Dernier râle » ... Dans sa villa de Montretout, celui que ses derniers amis continuent d'appeler président a reçu Franck Annese, Marc Beaugé et Vincent Riou. Et il leur a donné l'image pathétique d'un homme sur la fin. Le corps douloureux, le geste lent. Mais avec encore assez d'énergie pour tailler un costard trois pièces à sa fille, raillant à la fois ses méthodes et ses proches. Leur programme, dit-il, c'est « un mélange d'étatisme et d'idées puériles, une espèce de socialisme gaulliste » qui ne les mènera nulle part. Il prédit que le Front National va s'effondrer à 2%. Puis il enchaîne en expliquant que sa benjamine n'a pas de culture. Sachant que lui, sa culture reste celle de la peur : la peur de l'étranger et de la déferlante qui, selon lui, va submerger l'Europe en provenance de l'Afrique. Là, Le Pen se met à hurler, tout en pointant son doigt vers les trois journalistes : « Les démographes disent qu'en 2070, ils seront 440 millions au Nigéria. Moi, je vous garantis qu'ils vont se tuer les uns les autres, ils vont s'égorger et après ils vont venir en France et vont vous défoncer la gueule ! » Le Pen est, dixit mes confrères, tout autant terrifiant que terrorisé. Et limite sénile, par moments... Ainsi quand, dans la pièce, il voit passer son chat – un chat roux que ses rottweilers n'ont pas encore bouffé, le voilà soudain qui éructe : « C'est un chat ! C'est un chat ! » Pathétique, disions-nous... A moins que ce ne soit de l'humour anglais. Mais non, visiblement, la force n'est plus avec lui. Et on l'imagine aisément hanter les cauchemars de sa fille avec la voix de Dark Vador, lui susurrant "Je suis ton père"...

Eux, la force était avec eux... Victoire du PSG hier face à Auxerre... Victoire laborieuse, mais en devenant Champions de France, les Parisiens réussissent un triplé inédit... "Unique", s'exclame L'EQUIPE...

Le foot côté terrain... Et le foot côté judiciaire. Selon le journal britannique THE SUNDAY TIMES, Joseph Blatter, le président de la Fifa, devrait être très prochainement interrogé par la police, et ce dans le cadre d'une enquête pénale ouverte il y a deux mois par le parquet de Berne, enquête portant sur l'attribution des Coupes du Monde 2018 et 2022.

Enfin, la fête des mères fait la Une également. Notamment dans la presse régionale, mais aussi dans LE PARISIEN, avec cet étonnant sondage : « Qui est donc la mère idéale ? » Question bizarre, réponse bizarre. La mère idéale, selon les sondés, ce serait Vanessa Paradis. Sophie Marceau arrive deuxième. Alors bon, je ne sais pas pour vous, mais pour moi, la mère idéale, c'est la mienne, tout simplement. D'ailleurs, c'est déjà ce que je pensais quand j'étais petit

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.