Ce samedi AUJOURD'HUI LE PARISIEN propose à sa Une un dossier consacré à la météo. Le mois de juillet promet d'être très, très ensoleillé. Il n'est pas impossible que la France connaisse de nouveaux épisodes caniculaires. Les journaux évoquent également les prochaines municipales et les rendez-vous sportifs du weekend.

_"Enfin, le beau temps !"titre à sa Une LA MONTAGNE… "Une chaleur estivale ce weekend en Béarn", se réjouit à sa Une L’ÉCLAIR DES PYRÉNÉES… Ce qui donne, dans LA VOIX DU NORD : « Un avant-goût de l’été »_… Et, de fait, l’été sera chaud !

L’été sera chaud, l’été sera chaud… Dans les tee-shirts, dans les maillots...

Et, comme le chante Eric Charden, l'été sera chaud de la Côte d'Azur à Saint-Malo... Paroles auxquelles, ce matin, fait écho la Une d’AUJOURD’HUI LE PARISIEN : "Météo : l’été sera chaud". Selon les prévisionnistes, le mois de juillet sera même très, très chaud et sec. Quant au mois d’août, il devrait être plus orageux… Et le quotidien prévient : une canicule n’est pas impossible… Ce weekend, où l’on attend des températures estivales (on devrait dépasser la barre des 30 degré dans nombreuses villes), sera donc comme un avant-goût des semaines à venir, sachant que l'été 2018 avait déjà battu des records. 

L'été dernier avait été marqué par son lot de catastrophes liées au dérèglement climatique

Des inondations terribles dans l’Aude, des incendies meurtriers en Californie, ou encore des ouragans en Asie du Sud-Est… Si les prévisions se confirment, l'été qui s'approche pourrait connaître des événements de la même veine. Cette chaleur estivale, il ne faut donc pas nécessairement s’en réjouir.

Au Parlement aussi, l’été promet d’être chaud… 

Et c’est toujours à lire dans LE PARISIEN… Après un ralentissement dû à la crise des Gilets jaunes et au grand débat national, le rythme des réformes examinées à l’Assemblée et au Sénat va fortement s’accélérer dans les mois qui viennent… Retraites, dépendance, assurance-chômage, bioéthique, réforme institutionnelle… Un conseiller ministériel fait part de son inquiétude.

Il va y avoir un sacré embouteillage, et ce sont de très gros textes qui arrivent… Je ne vois pas comment on finira tout ça avant les élections municipales... 

Les municipales, qui auront lieu au printemps prochain, et auxquelles s’intéresse ce matin LE FIGARO…

« Les grandes manœuvres ont déjà commencé »

Au lendemain des européennes, les partis peaufinent leur stratégie, et la droite s’interroge, explique le quotidien… Hier, le maire de Quimper a annoncé son départ de LR (Les Républicains), afin de rallier « Agir », le mouvement conduit par le ministre de la Culture, Franck Riester, lequel a, cette semaine, appelé les édiles de droite, à rejoindre le giron de la majorité.

Un départ des Républicains où, peut-être on étudiera avec attention cette nouvelles piochée dans L'YONNE RÉPUBLICAINE : "A Sens, ils créent une plate-forme pour louer des amis". Oui, on peut "louer" des amis. Je n'ai trouvé les tarifs... 

L'info des dernières heures, ce sont les sites internet qui nous en donnent les éléments. 

Une fusillade en Virginie fait au moins 12 morts.

C'est à lire, notamment, sur LE HUFFINGTON POST : une tuerie dans un bâtiment municipal d’une station balnéaire, qui a fait au moins 12 morts - le suspect serait un employé municipal… Il aurait tiré à l’aveugle dans la foule. Il est mort lui aussi.

Il est également question de sexisme dans la presse.

Une prime d'un euro pour porter une jupe au travail

C'est l'objet du billet de Une des journaux du groupe LA MONTAGNE, qui détaille l’initiative d’une société russe spécialisée dans la fabrication de pièces en aluminium… Société qui propose une prime d’environ un euro par jour aux ouvrières qui prendront le temps de se maquiller et oseront tomber le pantalon au profit d’une jupe… Le but, c’est, je cite, de « permettre aux dames d’exprimer leur féminité et leur charme », tout en embellissant – je cite toujours - « en embellissant les journées de travail »… Embellir les journées de travail des hommes, on imagine… Rappelons, d’un mot, que nous sommes en  2019. 

De son côté, POLITIS donne la parole à la chercheuse italienne Silvia Federici qui, dans son tout dernier ouvrage, Le capitalisme patriarcal, montre de quelle manière le système productif est partie prenante de l’exploitation domestique des femmes… 

Les usines produisent les marchandises. Les femmes produisent les producteurs. Le capitalisme est profondément sexiste... 

Et dans le sport, où en est-on ? 

On progresse, mais doucement, comme en témoigne Titiou Lecoq sur le site SLATE, qui s’intéresse à la féminisation des noms de postes dans le foot.

« Encore un petit effort pour rendre le football inclusif »

Dans quelques jours, débutera la Coupe de Monde "femme"… Les médias nationaux se sont saisis du sujet… C’est ainsi que LIBÉRATION a choisi d’employer le terme défenseuse tandis que L’EQUIPE alterne entre défenseuse et défenseure – avec un « e ». Mais la fédération française de football a refusé d’utiliser le terme entraineuse pour désigner le poste de coach de l’équipe féminine

Comme si l’entraîneuse était une mère maquerelle et les joueuses ses filles...

Et ma consœur de préciser que la Fédération a aussi refusé le mot sélectionneuse. Ce sera sélectionneur et, cette fois, d’ailleurs, sans « e »... Le mot joueuse, pourtant, ne pose aucun problème. Visiblement, ce sont les postes décisionnaires qui ont le plus de mal à passer au féminin.

Dans LIBÉRATION : le portrait d’une alpiniste - et là, c’est pratique : avec alpiniste, on n’a rien besoin de modifier. Elle s’appelle Samina Baig, elle a 28 ans, elle est pakistanaise, égérie féministe devenue héroïne populaire dans son pays… Première Pakistanaise à avoir gravi l’Everest… C’était en 2013 et, avant le départ, un collègue italien s’était moqué d’elle, estimant qu’elle n’arriverait jamais au sommet… Elle en rigole encore. 

J’en ai croisé tant, des grands gars costauds qui me regardaient de haut. L’important, ce n’est pas la force, c’est la volonté…

Cela dit, par moments, la volonté ne suffit pas… 

Des tennismans français qui se sont bien battus

Pour preuve : les défaites de deux Français, hier, au tournoi de Roland-Garros ; le jeune Corentin Moutet, éliminé en cinq sets par l’Argentin Mayer, et Nicolas Mahut, 37 ans, éliminé lui également par un Argentin… L’ancien champion Mats Wilander lui rend hommage dans L’EQUIPE… Parce qu’il a des tripes et qu’il n’a jamais lâché prise… 

Mahut pourrait jouer jusqu’à 60 ans ! 

Enfin, il est question de voile ce matin, avec, demain, le départ de la Solitaire du FIGARO - Urgo Le Figaro, doit-on dire désormais… Lire, dans le journal du même nom les parcours et les espoirs de trois marins qui ont déjà remporté l’épreuve… Michel Desjoyeaux, Yann Eliès, Jérémie Beyou… Et puis, dans LIBÉRATION, on découvre l’interview d’un autre navigateur qui, lui, ne prendra pas le départ de la course à Nantes… Le Charentais François Gabart raconte son rapport à la musique… Où préfère-t-il écouter de la musique ? "Sur mon bateau, répond-il… _En mer, les émotions sont magnifiées par la musique…_

Et quel est son titre fétiche pour bien commencer la journée ? Non, rassurez-vous, ce n’est pas L’été sera chaud... Son réveille-matin, c’est Don’t Worry, Be Happy ! Prenons-le comme un mot d'ordre.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.