Si jamais vous cherchez des idées pour le déjeuner, ou pour votre dîner ce soir, une solution : lisez la presse ! Ce matin, l’alimentation est au cœur de nombreux journaux, et si l’on pioche çà et là, on peut trouver de quoi composer la quasi totalité d'un menu. Que boit-on ? Que mange-t-on ? Ceci raconte notre époque.

D’abord, pour l’apéro, vous ouvrez L’EXPRESS qui nous propose des recettes de cocktails estivaux : des classiques corsés, des breuvages exotiques, spiritueux sud-américains, créations explosives… Par exemple le Pisco Sour ou le Mezcal Negroni, ou encore le Paloma : 5 centilitres de tequila, 1 centilitre et demi de jus de citron vert, 1 centilitre de sirop de sucre et une tranche de pamplemousse.  « Mélanger dans un verre », indique le magazine. Sous-entendu, ce n’est pas la peine d’utiliser un shaker.

Et que picore-t-on avec cela ? Une idée dans ELLE : des toasts au caviar d’oursin ! Une saveur légèrement iodée pour ce produit d’exception, 100% naturel… « Naturel » est vraiment le critère du moment. Et c’est cela, finalement, dont témoignent les articles consacrés à nos modes de nutrition… Que boit-on ? Que mange-t-on ? Tout ceci raconte notre époque.

« Comment être sûr de manger vraiment bio ? » 

C’est la question que pose à sa Une LE PARISIEN, qui, dans un cahier de 12 pages, nous explique de quelle manière choisir les produits sans se tromper… On nous donne même des adresses pour acheter des poulets élevés en plein air, du miel qui fleure bon le Vexin, des savons au lait d’ânesse… Dans un encadré, le journal rappelle quelques vérités. 

Un label bio est-il vraiment garanti sans produit chimique ? La réponse est oui… 

Manger bio, est-ce vraiment meilleur pour la santé ? Là aussi, la réponse est oui… 

Et acheter bio, est-ce que ça coûte vraiment plus cher ? Là, la réponse, c’est ça dépend… 

Cela étant, certains ne respectent pas toujours le cahier des charges et, dans la grande distribution, on semble parfois se moquer totalement des saisons : des fraises bios, ,des tomates bios  en décembre produites sous des serres chauffées… Les historiques du secteur réclament la création d’un nouveau label qui garantirait la qualité des produits.

Autre tendance : le véganisme.

« Qui a peur des véganes ? »

C'est la question que pose à sa Une POLITIS... Un dossier sur ce mode de vie consistant à ne consommer aucun produit issu des animaux ou de leur exploitation… Certains militants font parfois dans l’excès – des actions virulentes, mais il ne s’agit ici pas que d’une vague, mais bien d’un mouvement de fonds… Explosion du marché : les restaurants veganes poussent comme des champignons, et la consommation de viande a chuté de 12% en une décennie… 

Dès lors, que mange-t-on en entrée ?

Par exemple un matcha green bowl… La recette se trouve dans L’OBS : 70 grammes de quinoa, 1 avocat, des raisins verts, une poignée de pousses d’épinards, à quoi on ajoute une cuillère à café de poudre de thé matcha, et deux cuillères à soupe d’huile d’olive… Pourquoi pas l’huile d’olive dont PARIS MATCH fait la promotion cette semaine ; l'huile que Patrick Bruel produit depuis quatre en Provence… Une huile qui, nous dit-on, « sublime la tomate avec ses notes d’artichaut et d’amande »… 28 euros, tout de même, la bouteille d’un demi-litre. 

Et, ensuite, pour le plat, le mensuel NOTRE TEMPS propose d’opter pour l'aubergine : elle est fondante et parfumée, elle ensoleille nos assiettes, notamment farcie à l’agneau. Mais là, on mange font de la viande… Pour avoir bonne conscience, faut donc acheter de l’agneau bio…  Et j’ajoute cette info piochée dans les pages du POINT : sachez que pour le cholestérol, contrairement à ce qu’on prétend, viande blanche ou rouge, rien ne bouge… Selon une étude menée par des chercheurs de Californie, la viande blanche n’est pas moins mauvaise que la rouge pour le cholestérol… Cette vieille croyance en prend un coup dans l’aile… de poulet.

Deux enquêtes sur la viande rouge... parfois pas assez rouge

Tout d’abord, sur le site USBEC & RICA : une plongée dans le futur… En 2040, 60% de la viande que nous consommeront sera synthétique ou végétale. C’est, du moins, ce que prévoit un rapport publié récemment. 

Et puis, une plongée dans le présent… Et, cette fois, c’est à lire dans LIBÉRATION… « Révélation sur les faux steaks », ces centaines de tonnes de viande hachée livrées à des associations humanitaires, qui, elles-mêmes les ont distribuées en toute bonne foi à leurs bénéficiaires… Des steaks très palots. Le journal a mené l’enquête, et retrace le parcours des entrepreneurs impliqués dans l’affaire… En Bretagne, en Pologne, des dealers de steaks en toc qui, eux, visiblement, savaient très bien ce qu’ils faisaient. 

Le quotidien les surnomme « les requins de la viande »… Dès lors, on comprend parfaitement la Une de SUD OUEST : « Psychose dans l’assiette »… Vrais scandales, fausses nouvelles et études alarmistes jettent le doute sur la sécurité alimentaire et sanitaire… Aujourd’hui, on veut être rassuré sur ce que l’on mange. 

Des douleurs et des joies dans la presse régionale

La vie du monde, en somme… 

Dans NORD ÉCLAIR, c’est l’histoire d’Odile et Arnaud… Ils habitent à Lomme et se démènent depuis des années pour que leur fils ait la vie la plus normale possible… François-Xavier a sept ans, il est autiste et, pour lui, comme pour ses parents, le quotidien tient du parcours du combattant… Petite victoire cependant : François-Xavier participera à la fête de l’école, ce qui, selon l'article, n’était pas gagné.

Dans LE RÉPUBLICAIN LORRAIN, c’est l’histoire d’un lycéen scolarisé à Sarreguemines. Il s’appelle Raph, il a 18 ans, il était arrivé du Burundi avec sa mère en novembre dernier, et s’apprêtait à passer le bac – série Sciences Eco Mais il y a quelques jours, il a été interpellé à son domicile... Avec sa mère, ils sont sous le coup d’un arrêté d’expulsion. Ils ont été conduits dans un centre de rétention en Belgique. Des profs du garçon ont lancé une pétition pour exiger qu’il puisse poursuivre ses études en France. 

Dans L’EST ÉCLAIR, ce sont des sourires qui s’affichent : ceux des commerçants du bureau de tabac de Saint-André-les-Vergers… Là où a été validé le bulletin du dernier grand gagnant de l’Euromilllions : 25 millions 24 000 euros… 

Et puis, dans LA RÉPUBLIQUE DES PYRÉNÉES : photo d’un wallaby qui, hier, s’est échappé de son enclos – le champ d’un particulier, et qui s’est retrouvé à gambader dans les rues de Bizanos, à côté de Pau… Après une petite baignade dans un ruisseau, il est parti se cacher… On ne l’a pas encore retrouvé. Est-ce que ça se mange, le wallaby ?

Et pour le dessert, que mange-t-on ?

Retour dans L'OBS, qui nous propose un cheesecake kiwi-citron. Et, pour l'accompagner, pourquoi pas un verre de gnôle ? Une enquête dans TÉLÉRAMA.

« Ils redonnent vie à l'eau-de-vie »

De jeunes distillateurs passionnés veulent redonner ses lettres de noblesse à cet alcool qui a depuis longtemps déserté les comptoirs des cafés... Ils sont à l'origine du Manifeste de la gnôle naturelle... « Naturel », on y revient. 

Sinon, il y a aussi le rosé… C'est à lire dans LE FIGARO : deux pleines pages sur le rosé que produisent dans le Var Brad Pitt et Angelina Jolie. Un magnum de rosé issu de leur vignoble vient d'être adjugé 2600 euros lors d'une vente aux enchères. 

Heureusement, on peut également boire pour beaucoup moins cher. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.